Dmitri Orechkine :
« Chaque région russe vit dans un temps social qui lui est propre »

Le politologue et géographe Dmitri Orechkine étudie depuis longtemps les comportements électoraux de la population russe. Pour lui, la théorie d’une « ceinture orthodoxe » (cf. article « Les terres du conservatisme poutinien »), composée d'une dizaine de régions du sud et de l’est de la Russie et favorable au pouvoir, est fondée. À quelques nuances près...LCDR : Partagez-vous l’analyse des chercheurs de la Haute École d’Économie sur l'existence d'une « ceinture orthodoxe » acquise au pouvoir ?Dmitri Orechkine : En partie. Je reconnais que la majorité des régions citées ont un comportement électoral analogue. Toutefois, je n’irais pas jusqu’à dire que la foi orthodoxe et les questions religieuses jouent un rôle prépondérant, même si elles influencent, à la marge, les choix des électeurs. Par exemple, l’étude inclut la région de Moscou (à l’exclusion de la ville de Moscou elle-même) dans la « ceinture orthodoxe », malgré la forte présence de populations musulmanes originaires du Caucase et d’Asie centrale.De manière générale, en Russie, il convient de considérer le processus électoral comme un système mettant aux prises des élites locales dévouées au pouvoir (ce qu’on appelle le « facteur administratif ») à une opinion publique très différente d’une région à l’autre. Par exemple, le fort soutien au Kremlin observé en Tchétchénie, au Daghestan et dans d’autres régions du Caucase, est principalement le résultat des prises de positions des autorités locales. En revanche, à Moscou, à Saint-Pétersbourg, ou dans des régions lointaines de Sibérie et d’Extrême-Orient, où l’opposition connaît un succès supérieur à la moyenne, le tableau n'est pas le même : les relais du pouvoir n'ont pas la même emprise sur la population.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Affaire Baring Vostok :
« Le problème, c’est le manque d’indépendance de la justice »

Le 9 juillet dernier, le tribunal Basmanny de Moscou a prolongé de trois mois la détention provisoire du Français Philippe Delpal, arrêté en février pour escroquerie dans l’affaire Baring Vostok. La décision inquiète le défenseur des droits des entrepreneurs Alexandre Khouroudji.

 

7 août 2019

Ménages russes :
Un endettement bienvenu

L’endettement des Russes va croissant depuis deux ans. En 2018, quelque 15 millions de personnes, soit un emprunteur sur trois, avaient au moins trois crédits en cours de remboursement, soit 12 % de plus que l’année précédente. Le ministre de l’Économie, Maxime Orechkine, tire la sonnette d’alarme.

 

1 août 2019

Protectionnisme :
Les amateurs de vin passent à la caisse

Le 17 juillet, la Douma d’État (la chambre basse du parlement russe) a adopté en première lecture une proposition de loi augmentant la taxation du vin à partir de janvier 2020. La taxe passera de 18 à 31 roubles (de 0,25 à 0,44 euro) par litre de vin tranquille, et de 36 à 40 roubles (de 0,51 à 0,57 euro) par litre de vin pétillant.

 

30 juillet 2019