Sergueï Kirienko, le favori

Il y a vingt ans, ce technocrate au physique d’intellectuel annonçait le défaut sur la dette russe au nom du gouvernement qu’il dirigeait. Le président était alors Boris Eltsine. Aujourd’hui, Sergueï Kirienko est le bras droit de Vladimir Poutine et l’un des piliers de sa politique intérieure.Cet été, les médias ont commémoré l’une des pages les plus sombres de l’histoire du pays : la crise du 17 août 1998, qui vit les Russes perdre une grande partie de leurs économies et la valeur du rouble être divisée par quatre. Mais la plupart des journaux qui ont célébré ce triste anniversaire n’ont pas mentionné l’homme dont le nom est associé à cette crise : Sergueï Kirienko, le Premier ministre de l’époque, que Boris Eltsine força à démissionner au bout de quatre jours de chaos politique. Logiquement, après une telle mise à l'écart, sa carrière aurait due être brisée net, d’autant que Kirienko appartenait au très impopulaire « camp des libéraux ».Or, vingt ans plus tard, l’homme se trouve toujours au sommet de l'État. Il occupe une place de choix dans la verticale poutinienne du pouvoir : Sergueï Kirienko est le premier adjoint du directeur de l’administration présidentielle, auprès duquel il est chargé de la politique intérieure russe. Il est notamment en charge du contrôle des partis politiques institutionnels, des organisations représentatives de la société civile, ainsi que des relations avec le parlement et les gouverneurs. Il s'occupe, enfin, de l’organisation des échéances électorales.
« Salut, Volodia [diminutif familier du prénom Vladimir, ndlr] ! Toutes mes félicitations ! Je lui réponds : félicitations pour quoi ? Et il me dit : l’ordonnance vient d’être signée, tu es le nouveau directeur du FSB… »
Dans son livre Première personne, Vladimir Poutine raconte comment, en 1998, Kirienko est le premier à lui annoncer sa nomination à la tête du Service fédéral de sécurité (FSB).

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Denis Vardanian

Dernières nouvelles de la Russie

Sotchi : Station balnéaire et nouvelle capitale politique

Ceux qui s’intéressent à la politique russe ont pu se rendre compte que Vladimir Poutine passait de plus en plus de temps à Sotchi. Ce dernier organise à Sotchi de plus en plus de réunions de travail et y accueille des fonctionnaires et des personnalités politiques.

 

19 juillet 2018

Les nouvelles élites politiques poutiniennes

Le 14 juin, un mois et sept jours après son investiture, Vladimir Poutine a publié un décret sur les nominations au sein de l’administration présidentielle. L’analyse de ce document et celle des récents remaniements ministériels ne laissent aucune place au doute.

21 juin 2018

Au cœur du Kremlin : Comment fonctionne l’administration de Vladimir Poutine

Si les médias utilisent le mot « Kremlin » pour désigner l’administration présidentielle russe, celle-ci est en réalité installée en dehors de la célèbre forteresse moscovite. Depuis quelque temps, Vladimir Poutine utilise uniquement le Kremlin pour les cérémonies officielles.

 

28 mai 2018