Le Courrier de Russie

Élections municipales : Sergueï Sobianine, le Kremlin en ligne de mire

L’élection du maire de Moscou aura lieu le 9 septembre. Pour la Russie, il s’agit toujours d’un événement politique important, le premier magistrat de la ville est en effet un candidat potentiel à la présidence du pays. Sans surprise, le grand favori est le maire sortant, Sergueï Sobianine. Ancien élu de Tioumen, capitale pétrolière de la Fédération, et ex-chef de l’administration présidentielle, il n’a pas de concurrents sérieux. Avec ses 12,5 millions d’habitants, Moscou est la plus grande agglomération de Russie et d’Europe.

À la différence du scrutin de 2013, marqué par la participation du candidat de l’opposition Alexeï Navalny (27 % des voix), la prochaine élection du maire de Moscou n’offre pas de suspens.
Contrairement à 2013, aucun candidat susceptible de faire un tant soit peu concurrence au maire sortant ne se présente. Andreï Klytchkov, jeune chef de file charismatique et ambitieux du parti communiste à la Douma de la ville de Moscou, que tout le monde voyait déjà candidat, a été nommé gouverneur de la région d’Orel (avec laquelle il n’a pourtant aucun lien). Les candidats de l’opposition libérale, tels Dmitri Goudkov et Ilya Iachine, ont rapidement été écartés : selon la commission électorale, le premier n’a pas fourni tous les documents nécessaires, tandis que le second n’a pas été en mesure de recueillir suffisamment de signatures auprès des députés municipaux, dont la majorité appartient ou est proche du parti au pouvoir Russie unie. Le parti de l’opposition Iabloko n’a pas présenté de candidat en raison de dissensions internes.

La crainte d’une abstention massive

Selon le dernier sondage du Centre russe d’étude de l’opinion publique (VTsIOM), […]