Le Courrier de Russie

Nouvelle Grandeur : La Jeunesse russe sur le devant de la scène politique

Mercredi 15 août, sous des trombes d’eau, une poignée de russes se sont rassemblés au pied du bâtiment de la Cour Suprême pour protester contre l’emprisonnement de deux adolescentes arrêtées pour « extrémisme ». Pour leurs familles et leurs avocats, l’affaire est une manipulation visant à faire un exemple et effrayer les jeunes russes tentés par l’opposition.

Le tonnerre gronde depuis plusieurs minutes quand un déluge s’abat sans crier gare sur la Place Pouchkine et disperse en un instant les badauds et les journalistes, presque aussi nombreux que les participants à la manifestation. C’est peu dire que la « Marche des mères » ne démarre pas sous les meilleurs auspices. Depuis la veille au soir et l’annonce par le FSB de la mise en résidence surveillée de Maria Dubovik et Anna Pavlikova, de nombreux participants ont appelé sur les réseaux sociaux à l’annulation de la marche, non autorisée par la mairie de Moscou.

Le gros de l’averse passé, la foule reprend lentement possession des lieux. Les manifestants sont quelques centaines, dissimulés sous leurs parapluies, ils se reconnaissent entre eux aux peluches d’enfants qu’ils arborent. Peu à peu, le cortège prend forme. Ni haut-parleurs, ni slogans, ni organisateurs en vue : tout se fait spontanément et dans la confusion. Les rangs restent clairsemés. Les appels à l’annulation de la marche ont fait leur œuvre. Parmi les manifestants, […]