Deux semaines sans Dmitri Medvedev : blessure d’amour propre ?

Durant près de deux semaines, du 14 au 28 août, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev n’a pas paru en public. Selon le porte-parole du gouvernement, il se serait « blessé en faisant du sport », ce qui l’a « empêché de participer » aux événements officiels. Mais les questions des journalistes sur le sport que pratiquait le chef du gouvernement ou la gravité de sa blessure sont restées sans réponses : l'intéressé est réapparu en public, comme si de rien n'était, sans commentaire.Le 10 août dernier, Dmitri Medevdev préside sa dernière réunion gouvernementale dans la réserve naturelle de Kronotski, dans la presqu’île du Kamtchatka. Puis, plus rien, le Premier ministre disparaît littéralement de la scène publique. Certes, deux vidéos, publiées le 13, puis le 14 août sur le site du gouvernement le montrent rencontrant un patron d'une entreprise publique et un gouverneur de région. Mais, pour la plupart des experts, ces images ont été enregistrées auparavant.

Blessure sportive

Ignorant cette « disparition », le site du gouvernement publie régulièrement des télégrammes, signés de la main du Premier ministre, adressés à plusieurs dirigeants mondiaux, en diverses occasions. Toutefois, ni ces télégrammes ni les autres documents portant la signature de Dmitri Medvedev ne font mention du lieu où il se trouve.
« Son dernier post sur son compte Instagram, qu’il anime lui-même, dit-on, date du 11 août. »
Dmitri Medvedev s’est également absenté des réseaux sociaux, dont il est connu pour être un utilisateur assidu. Son dernier post sur son compte Instagram, qu’il anime lui-même, dit-on, date du 11 août : il s’agit d’une photographie d’un paysage de la presqu’île du Kamtchatka. Sur sa page Facebook,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Elena Teslova

Dernières nouvelles de la Russie

« Il est temps de lever les sanctions contre les Talibans »

Le 22 février 2019, le représentant spécial du président de la Russie pour l’Afghanistan, Zamir Kaboulov, a rencontré son homologue américain Zalmay Khalilzad à Ankara, en Turquie. Le diplomate russe dresse un état des lieux de la situation à Kaboul.

 

26 février 2019

Conflit syrien :
Moscou et Ankara à la manœuvre

Le 14 février, Vladimir Poutine recevra, à Sotchi, ses homologues turc et iranien, Recep Tayyip Erdoğanet Hassan Rohani, afin d’évoquer la situation en Syrie.

 

13 février 2019

« Moscou ne peut pas se permettre de faire crédit à l’Afrique »

Du 14 au 16 janvier 2018, le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa était en visite officielle en Russie. Cet événement confirme l’intérêt croissant de la Russie pour le continent africain, estime Engin Ozer, africaniste et directeur du centre d’information et d’analyse Golos Afriki – « La voix de l’Afrique ».

 

24 janvier 2019