Vie, mort et résurrection d’Arkadi Babtchenko

Le journaliste russe Arkadi Babtchenko a été « tué de trois balles dans le dos » sur le seuil de son appartement, à Kiev, dans la soirée du 29 mai. Pourtant, dès le lendemain, il est apparu sain et sauf aux côtés de Vassili Gritsak, chef des services de sécurité ukrainiens (SBU), et du procureur général d’Ukraine Iouri Loutsenko lors d’une conférence de presse. Le meurtre n’était rien d’autre qu’une mise en scène organisée dans le cadre d’une opération du SBU. L’objectif aurait été d’arrêter des individus qui auraient touché quarante mille dollars pour éliminer le journaliste. Selon les autorités de Kiev, les commanditaires viendraient de Moscou.Au cours des vingt-quatre heures durant lesquelles Arkadi Babtchenko « n’était plus de ce monde », il a fait l’objet de plusieurs centaines de publications dans la presse russe et sur les réseaux sociaux. « Lire en si peu de temps autant de nécrologies, cela n’a pas de prix ! », ironise sur sa page Facebook le célèbre satiriste russe Viktor Chenderovitch au sujet de la « mort » de Babtchenko.

Un homme de la guerre

Arkadi Babtchenko, aujourd’hui âgé de 41 ans, est connu pour avoir combattu lors des deux guerres de Tchétchénie, auxquelles il a consacré, en 2002, une nouvelle brillante intitulée Alkhan-Iourt. Cette expérience a façonné sa vision du monde.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Boris Iounanov

Dernières nouvelles de la Russie

Nominations à la tête de l’UE :
Moscou jugera sur pièces

Au terme de plusieurs jours d’âpres discussions, les chefs d’État et de gouvernement des vingt-huit membres de l’Union européenne se sont accordés sur les nominations aux postes clefs de l’institution. À Moscou, les réactions sont plutôt réservées.

 

10 juillet 2019

L’affaire Ivan Golounov :
un tournant politique

Accusé de trafic de drogue et arrêté le 6 juin dernier, le journaliste d’investigation Ivan Golounov a été libéré cinq jours plus tard. Une décision sans précédent, prise dans l'urgence par le Kremlin, et qui répond à l'ampleur de l'indignation suscitée par l'affaire dans la société russe.

13 juin 2019

Forum économique de Saint-Pétersbourg
Les investisseurs aiment le calme

Les affaires aiment la discrétion, le calme et la sérénité. Les bons entrepreneurs le savent : le commerce s’épanouit uniquement quand le temps est au beau. Si un pays veut attirer des investisseurs, il doit émettre des signaux positifs.

6 juin 2019