Manifestations anti-Poutine : deux Russie face à face

Plus de 1 500 personnes auraient été interpellées le samedi 4 mai lors de manifestations antigouvernementales organisées dans tout le pays, à l'appel d'Alexeï Navalny, le principal opposant à Vladimir Poutine, qui lui aussi a été arrêté.La foule crie « À bas le Tsar ! » ; et les cosaques foncent dans le tas en distribuant des coups de cravache aux manifestants. Petrograd, 1917 ? Non. Moscou, 2018.En arrivant sur la place Pouchkine, les partisans d’Alexeï Navalny ont trouvé les lieux déjà occupés : une contre-manifestation de militants pro-Kremlin du Mouvement de libération nationale (NOD) entoure la statue du poète qui s'élève en son centre. Uniformes de cosaques, tenues de l’Armée Rouge, chants militaires et nuée de drapeaux noir et orange, ils scandent « Patrie, Liberté, Poutine ! » ou « Non aux fascisme américain ! ». En face d’eux, les jeunes anti-Poutine arrivent d’abord au compte-gouttes et se retrouvent totalement désorientés. Il règne sur la place, dans les premières minutes de cet étrange double meeting politique, une confusion complète: « Vous venez à la manifestation ? », « Oui, mais laquelle ? ».Ce sont deux Russies diamétralement opposées qui se font face en ce début d’après-midi de mai. D’un côté, les nationalistes, plus poutinistes que Poutine, brandissent des portraits de leur président et exigent une révision de la Constitution pour l’expurger de ce qu’ils nomment « les articles coloniaux » : ce sont les deux articles prévoyant la primauté du droit international sur la législation russe et l’adoption par la Russie des principes démocratiques.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Reportage de Léo Vidal-Giraud

Dernières nouvelles de la Russie

Investiture: Poutine ne doit plus être le président d’une « forteresse assiégée »

L’investiture du président Poutine aura lieu le 7 mai. Ce sera pour lui la quatrième cérémonie de ce type, après 2000, 2004 et 2012. Il y a six ans, celle-ci s’était accompagnée de manifestations.

6 mai 2018

Les priorités économiques du quatrième mandat présidentiel

Le 7 mai, à l’occasion de sa quatrième prise de fonction à la tête de l’État, Vladimir Poutine devrait publier un grand décret établissant les priorités économiques du pays à l’horizon 2024. LCDR fait le point sur ce qui attend les Russes.

 

4 mai 2018

Quel gouvernement pour Vladimir Poutine ?

Immédiatement après son investiture, le président Vladimir Poutine proposera très probablement au parlement la candidature d’un nouveau Premier ministre. Qui sera à la tête du prochain gouvernement et quels sont les autres changements ministériels possibles ?

 

4 mai 2018