Moscou, Saint-Pétersbourg : comment Poutine a réussi à mobiliser les capitales russes

Le 18 mars, sur 73,36 millions d'électeurs qui ont pris part au scrutin, plus de 56 millions ont voté pour Vladimir Poutine. En 2012, ils étaient 45,6 millions.Si la Russie est un pays immense, ce sont ses « capitales » – Moscou (12,5 millions d’habitants) et Saint-Pétersbourg (5,3 millions) – qui continuent de façonner sa vie politique. Comment s’est déroulé le scrutin dans les deux plus grandes villes de la Fédération ?Le vainqueur de l’élection étant connu avant le début de la campagne, la vraie question concernait l’ampleur de cette victoire et le taux de participation. En définitive, même les Moscovites sont allés voter massivement. Outre la traditionnelle mobilisation des employés du secteur public (ceux qu’on appelle en Russie les bioudjetniki) les autorités de la capitale ont simplifié les démarches permettant aux habitants de voter ailleurs que sur leur lieu d’enregistrement.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anton Ramov

Dernières nouvelles de la Russie

L’opposition dans la rue :
Objectif Moscou

Le 20 juillet dernier, à Moscou, entre dix mille (selon la police) et vingt-deux mille (selon les organisateurs) manifestants se sont rassemblés avenue Sakharov. Motif de leur mécontentement : le rejet, par la Commission électorale, de trente-neuf candidatures « hors-système » pour les élections locales du 8 septembre prochain.

 

26 juillet 2019

Politburo 2.0

Pour prendre les grandes décisions concernant l'avenir du pays, le président russe s'entoure d'un aréopage de neuf hommes. L’influence de ce « Politburo 2.0 », comme l'a baptisé le politologue Evgueni Minchenko -, serait sans commune mesure avec celle de toute autre structure du pouvoir en Russie.

 

27 juin 2019

Pavel Groudinine :
L’avenir nébuleux du communisme en Russie

Pavel Groudinine est au cœur d’un scandale politique. Alors que le président du parti communiste, Guennadi Ziouganov, souhaitait qu’il hérite du mandat du député Jaurès Alferov, récemment décédé, la Commission électorale a mis son veto.

 

1 avril 2019