Une affiche électorale pour la présidentielle 2018. Crédits : vybornaroda.org

5 techniques électorales pour augmenter le taux de participation à la présidentielle

À moins d’un mois de l’élection présidentielle en Russie, le nom du futur chef de l’État ne fait aucun doute. Cependant, le faible taux de participation annoncé par les sondages – 55% d’après le centre Levada – pourrait amoindrir sa légitimité. Les nombreuses affiches de la Commission électorale « Notre pays, notre président, notre choix ! » placardées dans l’espace public ne semblant pas suffire, le pouvoir central recourt à diverses méthodes afin d’inciter les électeurs à se déplacer le 18 mars. Le politologue Konstantin Kalatchev parle à cet égard de la campagne électorale « la plus ambitieuse » en termes de mobilisation des citoyens. Les journaux russes émettent quelques suppositions quant aux procédés déployés par le Kremlin. Le Courrier de Russie en a sélectionné 5.

Technique n°1 : Multiplier les votes sur des questions d’intérêts locaux (Vedomosti)

Le 18 mars 2018, en plus de l’élection présidentielle, de nombreux électeurs pourront se prononcer sur des questions diverses telles que l’amélioration de leur ville ou le changement de fuseau horaire. Ces votes locaux, présentant pour la plupart des citoyens plus d’intérêt que l’élection présidentielle, pourraient inciter les électeurs à se rendre aux urnes.

Dans le cadre du projet « Construire un environnement urbain confortable », supervisé par le ministère russe de la Construction et des Services urbains, les citoyens sont invités à se prononcer sur les lieux nécessitant une amélioration dans leur ville. Cette consultation populaire doit se tenir dans 81 des 85 régions de la Fédération de Russie. Alors que la date de celle-ci est censée être choisie à l’échelle locale, un interlocuteur de Vedomosti confirme que dans la plupart des régions, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Elsa Régnier