Vladimir Poutine dans l'usine GAZ, le 6 décembre dernier. Crédits : Kremlin.ru

« Une décision attendue » : la candidature de Poutine vue de Russie

Mercredi 6 décembre, Vladimir Poutine a officialisé sa candidature à l’élection présidentielle de mars 2018, lors d’un rassemblement consacré au 85e anniversaire de l’usine GAZ. Réactions du monde politique russe.

Ramzan Kadyrov, chef de la république tchétchène. Crédits : Instagram - @kadyrov_95Ramzan Kadyrov, chef de la république tchétchène. Crédits : Instagram - @kadyrov_95

Ramzan Kadyrov, président de la Tchétchénie

« Aujourd’hui, Vladimir Poutine a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle. Pour nous, c’est un jour historique, un jour de fête. »

Ksenia SobtchakKsenia Sobtchak

Ksenia Sobtchak, journaliste, candidate à la présidentielle

« Y a-t-il eu du suspense ? Qu’y a-t-il à commenter ? Quelqu’un pensait-il qu’il en serait autrement ? Y a-t-il ne serait-ce qu’une personne pour qui la nouvelle d’aujourd’hui est une surprise ? Pourquoi en faire toute une histoire ? »

ZiouganovZiouganov

Guennadi Ziouganov, chef du parti communiste (KPRF), candidat

« Poutine doit maintenant penser à ce qu’il dira aux gens sur ces six années de travail : la production a chuté de 8 %, neuf Russes sur dix sont dans la pauvreté depuis trois ans, le pays est visé de tous les côtés par des sanctions, la corruption fait rage… Pour l’heure, je ne vois pas chez Poutine de modèle pour l’avenir. Nous comprenons et nous soutenons sa ligne patriotique en politique étrangère, mais en politique intérieure, la « bouillie » libérale, accompagnée d’ « antisoviétisme » et de « russophobie », pourrait faire subir un « infarctus » au pays. »

Boris titovBoris titov

Boris Titov, délégué aux droits des entrepreneurs près le président, candidat

« On s’y attendait. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Maïlis Destrée