Arnaud Dubien : « Le renouvellement de la classe politique russe est un phénomène sociologique majeur »

Arnaud Dubien, Directeur de l'Observatoire franco-russe, revient, pour le Courrier de Russie, sur les deux derniers épisodes de la campagne présidentielle de 2018 : l'éviction du principal opposant du Kremlin, Alexeï Navalny, et la désignation de Pavel Groudinine comme candidat du Parti communiste.Le Courrier de Russie : La nomination surprise de Pavel Groudinine comme candidat du Parti communiste (KPRF) et la mise à l'écart officielle d’Alexeï Navalny changent-elles la donne pour la prochaine élection présidentielle ?Arnaud Dubien : La disqualification d'Alexeï Navalny par la Commission électorale centrale était attendue. Il était clair depuis plusieurs mois que le Kremlin, après avoir, semble-t-il, hésité à la fin de 2016, avait décidé de ne pas laisser concourir le principal représentant de l'opposition dite « hors-système ». L'expérience des municipales de Moscou en 2013, où Navalny avait recueilli 27% des suffrages à l'issue d'un scrutin démocratique, ne sera donc pas rééditée.Le pouvoir a décidé de ne prendre aucun risque, fidèle en cela à sa ligne de conduite traditionnelle. Pourtant, Alexeï Navalny ne représentait certainement pas une menace électorale immédiate pour Vladimir Poutine. Le plus probable est qu'il aurait recueilli environ 10% des voix. Mais cela aurait impliqué un changement des règles du jeu – notamment en termes d'accès à la télévision d'État – auquel le pouvoir n'est pas prêt.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Jean-Claude Galli

Dernières nouvelles de la Russie

Affaire Baring Vostok :
Les ingrédients d’une crise franco-russe

Incarcéré pour « escroquerie » depuis le 14 février dernier, le Français Philippe Delpal, associé du fonds d’investissement Baring Vostok, devrait rester derrière les barreaux, au moins jusqu’au 13 octobre prochain. Retour sur un banal litige commercial qui, semaine après semaine, prend des allures de crise politique entre Paris et Moscou.

12 juillet 2019

Cécile Delpal : « Mon mari n’a rien à faire en prison »

Le 21 mai, le tribunal Basmanny de Moscou a rejeté l'appel de Philippe Delpal, qui restera en détention provisoire jusqu'au 13 juillet prochain. L'épouse de l'homme d'affaire français, Cécile Delpal, avait accepté de rencontrer le Courrier de Russie peu avant l'audience.

10 mai 2019

Valery Fadeïev : « La Russie n’a pas encore pris la pleine mesure de son envergure »

Valery Fadeïev est le président de la Chambre civique, la troisième chambre du système parlementaire russe, créée en 2005. Le Courrier de Russie l'a rencontré peu avant son départ pour Paris.

9 mai 2019