Arnaud Dubien : « Le renouvellement de la classe politique russe est un phénomène sociologique majeur »
Politique

Arnaud Dubien : « Le renouvellement de la classe politique russe est un phénomène sociologique majeur »

Arnaud Dubien : « Le renouvellement de la classe politique russe est un phénomène sociologique majeur »

Arnaud Dubien, Directeur de l'Observatoire franco-russe, revient, pour le Courrier de Russie, sur les deux derniers épisodes de la campagne présidentielle de 2018 : l'éviction du principal opposant du Kremlin, Alexeï Navalny, et la désignation de Pavel Groudinine comme candidat du Parti communiste.Le Courrier de Russie : La nomination surprise de Pavel Groudinine comme candidat du Parti communiste (KPRF) et la mise à l'écart officielle d’Alexeï Navalny changent-elles la donne pour la prochaine élection présidentielle ?Arnaud Dubien : La disqualification d'Alexeï Navalny par la Commission électorale centrale était attendue. Il était clair depuis plusieurs mois que le Kremlin, après avoir, semble-t-il, hésité à la fin de 2016, avait décidé de ne pas laisser concourir le principal représentant de l'opposition dite « hors-système ». L'expérience des municipales de Moscou en 2013, où Navalny avait recueilli 27% des suffrages à l'issue d'un scrutin démocratique, ne sera donc pas rééditée.Le pouvoir a décidé de ne prendre aucun risque, fidèle en cela à sa ligne de conduite traditionnelle. Pourtant, Alexeï Navalny ne représentait certainement pas une menace électorale immédiate pour Vladimir Poutine. Le plus probable est qu'il aurait recueilli environ 10% des voix. Mais cela aurait impliqué un changement des règles du jeu – notamment en termes d'accès à la télévision d'État – auquel le pouvoir n'est pas prêt.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné se connecter

Propos recueillis par Jean-Claude Galli


( ! ) Notice: Trying to get property of non-object in /home/lcdr/www/web/wp-includes/category-template.php on line 1364
Call Stack
#TimeMemoryFunctionLocation
10.0000355400{main}( ).../index.php:0
20.0000355688require( '/home/lcdr/www/web/wp-blog-header.php' ).../index.php:17
30.842053755928require_once( '/home/lcdr/www/web/wp-includes/template-loader.php' ).../wp-blog-header.php:19
40.848553877752include( '/home/lcdr/www/web/wp-content/themes/lcdr-new/single.php' ).../template-loader.php:98
51.166155388416do_action( ).../single.php:14
61.166155388792WP_Hook->do_action( ).../plugin.php:478
71.166155388792WP_Hook->apply_filters( ).../class-wp-hook.php:312
81.200155439304html_articles_single( ).../class-wp-hook.php:288
91.205055460896html_articles_output( ).../lcdr-new-template-functions.php:709
101.205055460896get_html_articles_output( ).../lcdr-new-template-functions.php:280
111.241655720416get_html_posts_thumbnail( ).../lcdr-new-template-functions.php:294
121.244855642896categoryTag( ).../lcdr-new-template-functions.php:1103
131.247655647632get_category_parents( ).../lcdr-new-template-functions.php:1010
141.247755648008get_term_parents_list( ).../category-template.php:60

Dernières nouvelles de la Russie

[ Vidéo ] – Sylvie Bermann : « Rien n’empêche un rapprochement avec la Russie »

Sylvie Bermann quitte le poste d'ambassadeur de France en Russie qu'elle occupait depuis le 7 septembre 2017. Interview «bilan» pour Le Courrier de Russie.

 

23 décembre 2019

Emmanuel Macron, l’âge adulte de l’Europe

« Une politique étrangère se juge sur la durée », nous déclarait récemment un haut responsable militaire russe. Dubitatif quant à la main tendue à la Russie par Emmanuel Macron, il entendait ainsi nous rappeler que la route vers le rétablissement de relations apaisées entre Paris et Moscou était encore longue.

13 novembre 2019

Affaire Baring Vostok :
Les ingrédients d’une crise franco-russe

Incarcéré pour « escroquerie » depuis le 14 février dernier, le Français Philippe Delpal, associé du fonds d’investissement Baring Vostok, devrait rester derrière les barreaux, au moins jusqu’au 13 octobre prochain. Retour sur un banal litige commercial qui, semaine après semaine, prend des allures de crise politique entre Paris et Moscou.

12 juillet 2019