Boris Titov, candidat à la présidentielle de 2018. Crédits : Kremlin.ru

Boris Titov : un candidat business

Boris Titov, homme d’affaires et délégué aux droits des entrepreneurs près le président russe, a annoncé sa candidature à la présidentielle 2018. Quels sont les motifs et les enjeux de cette décision ? Décryptage.

Un programme business

Le conseil d'administration du Parti de la croissance (libéral conservateur), fondé et dirigé par Boris Titov, a approuvé dimanche 26 novembre à l’unanimité la candidature de ce dernier à l’élection présidentielle, prévue pour mars 2018.« Nous entrons en politique pour changer l’économie, a-t-il déclaré à la presse, avant de détailler sa stratégie : Il s’agit de créer dans notre pays une économie efficace, contemporaine, basée sur l’initiative des gens, sur le développement des petites et moyennes entreprises, sur des outils de production modernisés et, plus largement, sur l’économie des gens qui travaillent. Les gens qui travaillent ne doivent pas être pauvres – c’est notre premier principe. Nous devons gagner de l’argent pour nous et pour tout le pays. »À Vladimir Poutine, « favori clair et incontesté » de l’élection mais aussi « garant de la stabilité du pays », pour reprendre les mots du candidat, Boris Titov et son parti demandent plus.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Sergueï Lavrov : « L’Union européenne n’est pas un partenaire fiable »

Rencontre Macron-Poutine d’août, échange de prisonniers entre Moscou et Kiev, négociations sur le Donbass : le ministre des Affaires étrangères revient, dans un entretien accordé à Kommersant, sur les grands dossiers internationaux de ces dernières semaines.

 

16 octobre 2019

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019