|  
37K Abonnés
  |   |  
Alexeï Oulioukaïev, ancien ministre de l'économie. Crédits : Kremlin.ru

Affaire Oulioukaïev : un an après…

Il y a un an, le 14 novembre 2016, l’ex-ministre de l’économie russe Alexeï Oulioukaïev, accusé d’avoir réclamé un pot-de-vin de 2 millions de dollars à la direction de Rosneft, était arrêté dans les bureaux du géant pétrolier. RBC revient sur les principaux événements survenus dans cette affaire depuis l’arrestation de l’ancien ministre.

La version de l’accusation

Le 14 novembre 2016, le ministre de l’économie russe Alexeï Oulioukaïev est arrêté. Il est accusé d’avoir exigé un pot-de-vin à Igor Setchine, président de Rosneft, pour avoir permis le rachat des parts de l’entreprise Bashneft, dont 50,8 % des actions appartiennent à l’État russe. Il aurait demandé ce pot-de-vin lors du sommet des BRICS à Goa, en Inde, en octobre 2016. Un mois plus tard, Setchine remet personnellement à Oulioukaïev 2 millions de dollars au siège de Rosneft, dans le cadre d’une opération en collaboration avec le FSB. Setchine invite lui-même l’ex-ministre à cette rencontre, qui conduit à l’arrestation de ce dernier.

Le lendemain, le ministre est assigné à résidence, une première en Russie pour un fonctionnaire aussi haut placé. Le même jour, le président russe Vladimir Poutine signe un décret démettant le ministre de ses fonctions pour perte de confiance.

Le 26 juillet, le Parquet entérine l’acte d’accusation contre Oulioukaïev et, le 8 août, le procès de l’ex-ministre débute à Moscou. Depuis le début, Oulioukaïev nie sa culpabilité, qualifiant l’affaire de « provocation ».

Sur écoute

Le 5 septembre, l’accusation lit devant la cour la transcription des propos échangés entre l’ancien ministre et le président de Rosneft au moment de la transmission supposée du pot-de-vin.
L’enregistrement audio de l’échange a été réalisé à l’aide de trois enregistreurs remis à M. Setchine et à deux employés de Rosneft non identifiés. La première transcription lue est celle de l’échange téléphonique qui s’est tenu le 14 novembre 2016, quelques heures avant qu’Oulioukaïev arrive au siège de Rosneft, situé quai Sainte-Sophie, à Moscou. Lors de cette conversation, Setchine explique à Oulioukaïev qu’il lui reste « encore un ordre non exécuté, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Connexion

S’enregistrer


RBCTraduit par Maïlis Destrée

Dernières nouvelles de la Russie

Société

Dopage un jour, suspension toujours

Le Comité international olympique a suspendu à vie et déchu deux skieurs de fond russes pour dopage. Quelles en sont les conséquences ?

2 novembre 2017
Politique

L’armée russe s’équipe de tanks volants

L’armée russe va s’équiper d'hélicoptères d’attaque, grâce auxquels elle espère améliorer la formation de ses pilotes et mieux agir en Syrie.

23 octobre 2017
Société

Festival mondial de la jeunesse et des étudiants à Sotchi : pour la gauche ou pour tous ?

Près de 30 000 jeunes participent à la 19e édition du Festival mondial de la jeunesse et des étudiants à Sotchi

16 octobre 2017