|  
37K Abonnés
  |   |  
Sergueï Kirienko, premier directeur adjoint de l’administration présidentielle. Crédits : Kommersant - Viktor Korotaev

Le Kremlin lance une campagne de recrutement

Le Kremlin a lancé un nouveau concours national, baptisé « Dirigeants de Russie », a déclaré le premier directeur adjoint de l’administration présidentielle Sergueï Kirienko lors d’une conférence de presse organisée mercredi 11 octobre.

L’organisation de ce concours a été ordonnée par Vladimir Poutine, a souligné M. Kirienko, ajoutant que celui-ci vise à trouver les dirigeants les plus talentueux et prometteurs de tout le pays. Une commission spéciale près le président, dirigée par le chef de l’administration du Kremlin Anton Vaino, est responsable de la mise en œuvre du projet tandis que l’Académie russe de l’économie nationale et du service public (ARENSP) est chargée de sélectionner et de tester les candidats.

Tout Russe âgé de moins de 50 ans peut participer au concours. Pour ce faire, il doit déposer sa candidature sur le site лидерыроссии.рф, ouvert le 11 octobre.

La seule condition est que le candidat possède une expérience managériale d’au moins 5 ans. Pour les participants âgés de moins de 35 ans, une expérience de deux ans à un poste de direction suffit. Le domaine dans lequel travaillent les candidats n’a aucune importance : il peut aussi bien s’agir de la fonction publique que du secteur privé, souligne M. Kirienko.

Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 6 novembre. Du 7 au 13 novembre aura lieu un test en ligne, et à partir du 24 novembre des demi-finales se tiendront dans tous les districts fédéraux. Environ 2 400 participants (300 par district) seront invités à y participer. Parmi ceux-ci, 300 seront sélectionnés pour la finale, qui se déroulera à Moscou en janvier-février 2018. Les finalistes devront participer à des jeux d’entreprise et des projets d’équipe, indique Alexeï Komissarov, vice-recteur de l’ARENSP.

À l’issue de la finale seront sélectionnés les 100 meilleurs dirigeants, qui recevront chacun 1 million de roubles pour suivre la formation de leur choix.

Des mentors de prestige

Les candidats seront évalués par les meilleurs spécialistes en ressources humaines, affirme Sergueï Kirienko, précisant que chaque lauréat se verra attribuer un mentor. À l’heure actuelle, la liste provisoire de ces mentors, qui sera élargie par la suite, inclut : Anton Vaino, Sergueï Kirienko lui-même, les assistants du président Andreï Belooussov et Andreï Foursenko, la directrice de la Banque centrale Elvira Nabioullina, le directeur de Sberbank German Gref, le directeur de Rostec Sergueï Tchemezov, le premier vice-Premier ministre Igor Chouvalov, les ministres de la défense, des affaires étrangères, des finances, du développement économique, et de l’industrie et du commerce (Sergueï Choïgou, Sergueï Lavrov, Anton Silouanov, Maxime Orechkine, Denis Mantourov), le chef du comité exécutif du Front populaire russe Alexeï Anissimov, ainsi que plusieurs gouverneurs : Sergueï Sobianine (Moscou), Anton Alikhanov (région de Kaliningrad), Andreï Nikitine (région de Novgorod), Anatoli Artamonov (région de Kalouga) et Roustam Minnikhanov (Tatarstan).

Les mentors rencontreront personnellement leurs « élèves », avec lesquels ils partageront leur expérience à un poste dirigeant et auxquels ils donneront des conseils. Chaque mentor aura plusieurs personnes sous sa « tutelle ».

Les vainqueurs du concours ne pourront pas choisir eux-mêmes leur mentor. En revanche, les mentors pourront choisir les lauréats, précise Sergueï Kirienko.

De gauche à droite, le chef de l'administration présidentielle Anton Vaino, le ministre de l'intérieur Vladimir Kolokoltsev et le ministre de la défense Sergueï Choïgou. Sergueï Choïgou et Anton Vaino seront des mentors du concours. Crédits : Kremlin.ru
De gauche à droite, le chef de l’administration présidentielle Anton Vaino, le ministre de l’intérieur Vladimir Kolokoltsev et le ministre de la défense Sergueï Choïgou. Sergueï Choïgou et Anton Vaino seront des mentors du concours. Crédits : Kremlin.ru

Une carrière sans piston

L’objectif du concours est de soutenir les gestionnaires compétents non pas parce qu’ils ont des proches haut placés ou des moyens de faire pression, mais « exclusivement pour leurs qualités professionnelles et personnelles », souligne le premier directeur adjoint de l’administration présidentielle. « Il faut que tous les candidats comprennent qu’aucun piston, contact ou somme d’argent ne les aidera, insiste M. Kirienko. Pour que ce ne soit pas comme dans la blague : Le fils d’un colonel peut-il devenir général ? — Non, parce que le général a ses propres enfants. »

Remporter ce concours ne signifie toutefois nullement que le lauréat sera nommé à l’une ou l’autre fonction publique. Chaque finaliste pourra continuer à travailler dans la sphère où il évoluait jusqu’alors, ont expliqué les participants à la conférence de presse. Mais les vainqueurs recevront davantage d’offres provenant de diverses structures, a ajouté M. Kirienko.

Il est tout à fait possible que certains finalistes souhaiteront rejoindre les rangs des agents de la fonction publique ou bien suivre une formation au sein de l’ARENSP, affirme le représentant du Kremlin.

Du sang neuf

Grâce à ce concours, Vladimir Poutine souhaite également rajeunir l’élite, affirme le politologue Evgueni Mintchenko. Sergueï Kirienko a d’ailleurs déjà organisé ce genre de concours lorsqu’il était représentant plénipotentiaire du président dans le district fédéral de la Volga, ajoute-t-il. Dmitri Ovsiannikov, gouverneur actuel de Sébastopol, est par exemple passé par une sélection similaire.

Les autorités ont décidé de rajeunir les effectifs du gouvernement grâce à la mobilité sociale, ce qui se manifeste notamment dans les dernières désignations de gouverneurs : presque tous les postes de gouverneurs intérimaires ont été confiés à de jeunes décideurs, commente le consultant politique Konstantin Listratov. Le projet « Dirigeants de Russie » est une ressource visant à consolider le maillon managérial autant dans la fonction publique que dans les grandes corporations et entreprises qui cherchent de nouveaux cadres, ajoute-t-il. Ce concours se distingue par le fait qu’il inclut la participation de mentors prestigieux. « Cela signifie que les principaux employeurs potentiels choisiront personnellement les cadres les plus prometteurs pour leurs équipes », conclut l’expert.

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Politique

Présidentielle, Occident… l’essentiel de Poutine à Valdaï en 2 minutes

Jeudi 19 octobre, Vladimir Poutine est intervenu lors la session plénière de clôture de la XIVe réunion annuelle du Club de Valdaï.

20 octobre 2017
Société

La plupart des Russes habitent rue Centrale et rêveraient de vivre rue des Abricots

Une majorité de Russes habitent rue Centrale, rue de la Jeunesse ou rue de l’École, affirme le moteur de recherche Yandex.

18 octobre 2017
Économie

Dmitri Medvedev promet de ne pas augmenter la charge fiscale

Le Premier ministre russe a annoncé la reprise économique et promis aux investisseurs que la charge fiscale ne serait pas alourdie.

17 octobre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *