[VIDEO] Quelles conclusions tirer des marches anti-corruption de Navalny ?

Vous êtes perdu face à une actualité toujours plus rapide et débordante ? Le Courrier de Russie fait le point en trois minutes !


Dimanche 26 mars, des dizaines de milliers de Russes ont participé à travers la Russie à des rassemblements contre la corruption organisés par l’opposant Alexeï NavalnyQue représente cette vague de manifestations ? Qui est Alexeï Navalny ? Pourrait-il représenter une alternative à Vladimir Poutine ? Comment les autorités russes réagissent-elles ? Arnaud Dubien, directeur de l’Observatoire franco-russe, fait le point en 3 minutes.

De Vladivostok à Moscou, la Marche contre la corruption s’est tenue dans près de 100 villes de Russie, alors que les autorités locales l’avaient autorisée dans seulement 24 d’entre elles. Ainsi, de nombreux rassemblements se sont clôturés par de nombreuses arrestations. A Moscou, la manifestation rue Tverskaïa, qui a rassemblé entre 8000 (police) et 20 000 personnes (organisateurs), a débouché sur l’interpellation de 1030 personnes, selon les autorités.

Arrêté dimanche, l’opposant russe Alexeï Navalny, à l’origine du mouvement de protestation, a été condamné lundi 27 mars à quinze jours de détention et à une amende de 20 000 roubles (environ 325 euros) pour avoir organisé cette « manifestation non autorisée » et pour refus d’obtempérer lors de son arrestation.

Ces rassemblements interviennent trois semaines après la publication par Navalny d’un film révélant l’important patrimoine immobilier caché du Premier ministre russe Dmitri Medvedev qui aurait été acquis dans le cadre d’un trafic financier en relation avec la gestion de fonds d’investissements. Cette vidéo de 50min a été visionnée plus de 12 millions de fois.