S'abonner, c'est découvrir la Russie sans préjugés ni concessionsDécouvrir nos offres

Viatcheslav Volodine joue et gagne

Viatcheslav Volodine joue et gagne

Longtemps resté dans l’ombre, l’homme est enfin sorti sur l’avant-scène : Viatcheslav Volodine, qui s’occupait jusque récemment de la politique intérieure au sein de l’administration présidentielle, devient président de la Douma. La chambre basse du parlement vient d’approuver sa candidature, proposée par Vladimir Poutine. On attribue à Volodine l’écrasante victoire de Russie unie aux législatives de septembre 2016. On le considère aussi comme le principal moteur du « tournant conservateur » que connaît actuellement la société russe. À en croire les experts, sous cette nouvelle direction, la Douma pourrait devenir plus puissante, plus indépendante et aussi plus conservatrice. Le think tank moscovite Centre des technologies politiques analyse la place de Viatcheslav Volodine sur l’échiquier des forces politiques en Russie. C’est en juin dernier qu’on a commencé de parler d’un possible transfert de Volodine à la Douma, quand le Premier ministre Dmitri Medvedev a proposé de l’inscrire à la liste des candidats du parti au pouvoir pour les législatives, comme dirigeant de groupe régional. À l’époque, les médias, citant des sources proches du pouvoir, ont assuré que pour le responsable de la politique intérieure au Kremlin, la nouvelle avait constitué une véritable surprise : la décision ne lui avait été annoncée que quelques heures avant d’être rendue publique.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Traduit par Julia Breen