Nouvelle loi antiterroriste : ce qui va changer dans la vie des Russes

Le 7 juillet 2016, Vladimir Poutine a signé une série d'amendements antiterroristes, qui durcissent les sanctions pour les infractions à caractère terroriste et extrémiste.Le code pénal de la Fédération de Russie sera notamment doté d’un nouvel article, intitulé « Acte de terrorisme international », punissant les accusations de préparation et d'exécution d’actes terroristes à l'étranger de 10 à 20 ans d’emprisonnement, voire de la perpétuité.Autre nouveauté du code, un article sur le non-signalement d'actes terroristes en préparation permettra de poursuivre les individus n'ayant pas signalé à la police ou aux services spéciaux « une ou des personnes qui, selon des preuves certaines, préparent, réalisent ou ont réalisé » des actes criminels de diverses catégories. Le projet de loi mentionne une dizaine d'infractions à dénoncer, tel le terrorisme international ou un soulèvement armé menaçant l'intégrité territoriale de la Russie. Les coupables risquent des amendes pouvant aller jusqu'à 100 000 roubles (1 400 euros, ndlr), ou des peines d'emprisonnement d'un an maximum. S’il s’agit d’un conjoint ou d’un parent proche, toutefois, le non-signalement de la préparation ou de l'exécution d'un crime ne peut être puni.De même, l’incitation publique au terrorisme ou son apologie sur Internet, désormais assimilées à des déclarations faites dans les médias, pourront être sanctionnées par une amende maximale d'un million de roubles et jusqu'à sept ans de prison, avec interdiction d'occuper certaines fonctions durant cinq ans maximum. À noter : la loi définit l'apologie du terrorisme comme « des propos publics affirmant le bien-fondé de l'idéologie et de l'activité terroristes,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julien Braun

Dernières nouvelles de la Russie

[Vidéo] – La Russie en Afrique – Arnaud Dubien : « Les Russes sont plutôt bien perçus en Afrique »

Les 23 et 24 octobre 2019, Sotchi accueille le Forum économique Russie-Afrique. Il réunira de nombreux chefs d’État et de gouvernement, ainsi que des représentants des milieux d’affaires russes et africains.

 

22 octobre 2019

Ella Pamfilova : « Les Russes prennent leur destin en main »

Cet été, la présidente de la Commission électorale centrale, Ella Pamfilova, a concentré les critiques de l’opposition « hors-système », qui l’accusait de partialité dans l’examen des dossiers de ses candidats (qui ont tous été refusés). À la fin de septembre, elle a accordé une longue interview à Rossiïskaïa gazeta, dont voici des extraits.

 

7 octobre 2019

L’explosion du travail précaire

La statistique fait froid dans le dos : en Russie, où la population active s’élève à 82 millions de personnes, on compterait seulement entre 15 et 25 millions d’emplois stables, aux conditions de travail (horaires, salaire, protection sociale, etc.) acceptables. Le quotidien Komsomolskaïa Pravda revient sur l’explosion du travail précaire.

 

24 septembre 2019