S'abonner, c'est découvrir la Russie sans préjugés ni concessionsDécouvrir nos offres

Khodorkovski convoqué par la justice russe dans une affaire de meurtre

Khodorkovski convoqué par la justice russe dans une affaire de meurtre

En exil, l’ex-PDG de Ioukos Mikhaïl Khodorkovski a été convoqué début décembre par le Comité d’enquête de la Fédération de Russie, qui l’accuse d’être l’un des commanditaires de l’assassinat du maire de Nefteïougansk, Vladimir Petoukhov, en 1998. Plusieurs personnes ont déjà été jugées pour ce crime. La nouvelle vient de Mikhaïl Khodorkovski lui-même, qui a annoncé le 8 décembre, sur son compte Twitter, avoir été convoqué devant le Comité d’enquête. « Ils ont apporté l’avis à mon père aujourd’hui, a écrit l’ex-PDG de Ioukos sur le réseau social. Comme s’ils ne connaissaient pas mon adresse. La voilà : Hanover sq. 16. Une triste tentative de changer de sujet. » L’homme d’affaires a joint à cette publication le scan de l’avis du Comité d’enquête, qui l’invite à se présenter vendredi 11 décembre en qualité d’accusé dans le cadre de l’affaire pénale N18/35-03, portant sur le meurtre du maire de Nefteïougansk, Vladimir Petoukhov, en 1998. Le quotidien Kommersant précise que la convocation émane de l’inspecteur Iouri Bourtovoï, déjà en charge de l’enquête de la première affaire Ioukos, qui avait conduit à la condamnation, en 2005, de Mikhaïl Khodorkovski et de son associé, l’ex-dirigeant de Menatep, Platon Lebedev, à huit ans de colonie pénitentiaire chacun. Vladimir Petoukhov avait été assassiné alors qu’il se rendait à son travail, le matin du 26 juin 1998, date de l’anniversaire de Mikhaïl Khodorkovski. Quelques semaines avant sa mort, le maire avait accusé les dirigeants de la compagnie pétrolière Iouganskneftegaz, filiale de Ioukos ayant son siège à Nefteïougansk, de fraude lors du paiement des impôts de la société au budget municipal. Dix jours avant d’être assassiné, il avait entamé une grève de la faim afin d’exiger l’ouverture d’un procès pénal contre Ioukos pour fraude fiscale à grande échelle entre 1996 et 1998 ; le maire réclamait que la société verse une compensation pour ces arriérés d’impôts de 1 200 milliards d'« anciens » roubles [1,2 milliard de roubles actuels,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Le Courrier de Russie

Biélorussie : un président en état de siège

L’élection présidentielle biélorusse se tient, ce dimanche 9 août, dans un climat de tension sans précédent. Fébrile face à la montée en puissance de l’opposition, le président sortant, Alexandre Loukachenko, a pris le risque de provoquer une crise diplomatique avec la Russie pour mobiliser son électorat.

 

6 août 2020