Hollande va rencontrer Poutine et Obama pour lutter contre Daech

Objectif : parvenir à « une grande et unique coalition » contre le groupe Daech en Syrie


Le président François Hollande a annoncé lundi 16 novembre devant le Congrès réuni à Versailles qu’il rencontrerait dans les prochains jours ses homologues américain et russe Barack Obama et Vladimir Poutine pour parvenir à « une grande et unique coalition » contre le groupe Daech en Syrie, après les attentats meurtriers de Paris.

Discours du président français devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles, lundi 16 novembre. Crédits Elysée
Discours du président français devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles, lundi 16 novembre. Crédits : Elysée

« Je rencontrerai le président Obama et le président Poutine pour unir nos forces et atteindre un résultat qui pour l’instant est encore renvoyé à trop longtemps », a déclaré François Hollande.

Concernant le soutien à apporter à Bachar al-Assad, sur lequel Russes, Américains et Français sont opposés, M.Hollande a assuré que le réel ennemi n’est pas le président syrien mais l’Etat islamique. « En Syrie, nous cherchons inlassablement une solution politique dans laquelle Bachar al-Assad ne peut constituer l’issue, mais notre ennemi en Syrie, c’est Daech », a martelé François Hollande.

Le président français a également ajouté qu’il avait demandé au Conseil de sécurité de l’Onu d’adopter une résolution marquant la volonté commune de lutter contre le terrorisme. « Il faut un rassemblement de tous ceux qui peuvent réellement lutter contre cette armée terroriste dans le cadre d’une grande et unique coalition, a-t-il dit, avant de souligner :  La France parle à tous, à l’Iran, à la Turquie, aux pays du Golfe. »

Tête à tête inattendu entre Barack Obama et Vladimir Poutine en marge du G20 à Antalya le dimanche 15 novembre. Crédits: Vkontakte
Tête à tête inattendu entre Barack Obama et Vladimir Poutine en marge du G20 à Antalya le dimanche 15 novembre. Crédits: D.R.

Paris intensifiera enfin ses opérations en Syrie, a assuré M.Hollande. « Nous poursuivrons ces frappes au cours des semaines à venir, a-t-il précisé, en soulignant que le porte-avions Charles-de-Gaulle appareillerait jeudi pour le Golfe. Il n’y aura aucun répit et aucune trêve. Nous devons être impitoyables […] Nous sommes dans une guerre contre le terrorisme djihadiste qui menace le monde entier. »

Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a indiqué que la rencontre entre Vladimir Poutine et François Hollande pourrait « avoir lieu avant la conférence COP21 », qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris, rapporte l’agence TASS.

Le 13 novembre au soir, plusieurs fusillades et attentats quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue. Selon un dernier bilan encore provisoire, on déplore 129 morts et plus de 350 blessés.