La rencontre Sarkozy – Poutine à Moscou vue de l’intérieur

Comment la presse russe a-t-elle abordé la visite de Nicolas Sarkozy, le 29 octobre, à Moscou ? Le journaliste russe Andreï Kolesnikov, célèbre pour ses couvertures de l’activité du président Vladimir Poutine, raconte pour le quotidien Kommersant le déroulement de la rencontre entre les deux hommes. Arrivé depuis longtemps à la nouvelle et spacieuse résidence du président russe [Novo-Ogaryovo], Nicolas Sarkozy était prêt à rencontrer son ancien homologue et, qui sait, son futur (M. Sarkozy se présentera probablement à la prochaine élection présidentielle en France) –, mais M. Poutine s’est d’abord entretenu avec le Premier ministre serbe, Aleksandar Vučić, puis, après le départ de ce dernier, pour ce que Kommersant a pu en apprendre, il s’est isolé un moment avec le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov (qui, s’apprêtant à se rendre à des négociations sur la Syrie à Vienne, avait sûrement des choses à lui dire).Nicolas Sarkozy a donc dû attendre, avant d’être finalement appelé dans le bureau du président. Mais là aussi, l’ex-chef de l’État français a dû passer encore quelques minutes seul.La scène était inhabituelle : il se tenait debout au milieu de la pièce, entouré par un demi-cercle de cameramans et photographes qui le mitraillaient méthodiquement.M. Sarkozy ne pouvait pas se sentir à l’aise dans une telle situation. Il a eu tout le temps d’admirer le sol, fixé sur ses souliers flanqués d’un nœud et de talonnettes,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Souvenirs rock
du « pays des merveilles »

La chanteuse et productrice américaine Joanna Stingray, figure clef de la scène rock soviétique underground de la fin des années 1980, a fréquenté les artistes les plus emblématiques de la période, de Viktor Tsoï (chanteur du groupe Kino) à Boris Grebenchtchikov (musicien et compositeur de Kino, Aquarium).

 

17 mai 2019

Postface au 70e anniversaire de l’OTAN

Pour Sergueï Karaganov, président honoraire du Conseil de politique extérieure et de défense, influent think-tank russe de relations internationales, il est temps que l'OTAN trouve une raison d'exister autre que la menace, selon lui fabriquée, que ferait peser la Russie sur la sécurité du continent européen.

 

14 mai 2019

Mezen : un village
au chevet de son hôpital

À Mezen, petite ville du Grand Nord russe, les retraités se sont organisés pour financer la rénovation de l’hôpital municipal. Un reportage du magazine Ogoniok.

 

12 avril 2019