Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

Un opposant communiste élu gouverneur de la région d’Irkoutsk

Un opposant communiste élu gouverneur de la région d’Irkoutsk

Le 27 septembre, Sergueï Levtchenko, candidat du Parti communiste (KPRF), a remporté le deuxième tour de l'élection régionale à Irkoutsk, en Sibérie orientale. Avec 56,39 % des voix récoltées à l'issue du comptage de la totalité des bulletins, Sergueï Levtchenko a devancé son principal adversaire Sergueï Erochenko, actuel gouverneur et membre du parti au pouvoir Russie Unie, qui n'a convaincu que 41,46 % de son électorat. Plus de 104 000 voix séparent les deux candidats. Cette élection pour la tête de l’oblast d’Irkoutsk tourne une page de l’histoire politique du pays : c’est la première fois depuis dix ans qu’un candidat du parti au pouvoir perd des élections régionales en Russie. Quatre candidats étaient en lice : Sergueï Erochenko, qui dirige la région depuis 2012, Sergueï Levtchenko, candidat du KPRF, Larissa Egorova, qui dirige l’antenne régionale du parti Russie juste, et Oleg Kouznetsov, député du LDPR (parti libéral-démocratique de Russie, présidé par Vladimir Jirinovski) à l’Assemblée législative de la région d’Irkoutsk. À l’issue du premier tour, le 13 septembre, le candidat Erochenko avait remporté 49,6 % des voix et Levtchenko s’était placé deuxième,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter

Biélorussie : un président en état de siège

L’élection présidentielle biélorusse se tient, ce dimanche 9 août, dans un climat de tension sans précédent. Fébrile face à la montée en puissance de l’opposition, le président sortant, Alexandre Loukachenko, a pris le risque de provoquer une crise diplomatique avec la Russie pour mobiliser son électorat.

 

6 août 2020