Valdaï

Valdaï : « Il est temps pour la Russie de formuler ce qu’elle veut »

En quoi le forum anniversaire du club Valdaï, qui a eu lieu du 16 au 19 septembre, était-il différent ?

« Est-ce que quelque chose vous unit ? »

Le dernier soir du 10ème forum du club Valdaï, avant le discours de clôture de Vladimir Poutine, les participants ont parlé idées. Imprégnés de ces conversations de fond, tous songeaient déjà à passer à table lorsque le vétéran du club, Feng Shaolei, a posé la « question enfantine » qui est devenue sa marque de fabrique (le professeur de Shanghai, présent sur toutes les dix assemblées du club, sait regarder à la racine des choses). « Merci beaucoup pour cette discussion remarquable ainsi que pour tous ces différents points de vue, a poliment déclaré l’invité chinois. Mais dites-nous, s’il vous plaît – est-ce que quelque chose vous unit ? » Alekseï Koudrine, Aleksandr Prokhanov et Serguei Karaganov, qui se trouvaient sur la scène, ont semblé quelque peu déconcertés par la simplicité de la formule. Et ne se sont lancés dans des réponses qu’après un moment de pause. L’ancien ministre des finances, d’ailleurs, ne s’est rien trouvé de commun avec l’écrivain assis à ses côtés. Prokhanov s’est montré plus magnanime, lançant que les orateurs étaient unis par un désir commun de protéger l’unité de l’État…Si le forum-anniversaire de Valdaï a soulevé un grand intérêt, ce sont – comme souvent – des anecdotes saillantes qui ont attiré toute l’attention. Comment Vladimir Poutine s’est-il adressé aux opposants Ksenia Sobtchak et Vladimir Ryzhkov (Ksioucha et Vytia pour les intimes), les organisateurs avaient-ils ou non invité Navalny, qui se présentera aux présidentielles 2018 (tous les participants officiels ont répondu non, seul le président plaisantant avec son « je ne l’ai pas exclu »), Ilya Ponomarev a-t-il reçu la « bénédiction » suprême pour briguer la mairie de Novossibirsk, etc. Tout cela, évidemment, a donné des couleurs à l’événement. Toutefois, le fond des choses résidait non là, mais précisément dans ce qu’a demandé le Chinois.Le fil rouge de tous les débats fut bien le thème de la nouvelle identité de la Russie. Et le point de départ de ces discussions était le constat suivant, pratiquement incontesté : en vingt et quelques années depuis la chute de l’URSS,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019