Sergueï Sobianine Moscou

Bilan du maire de Moscou, Sergueï Sobianine

Le 5 juin dernier, Vladimir Poutine officialisait la demande de démission du maire de Moscou en exercice, Sergueï Sobianine. Un départ soudain qui déclenchera la tenue d’élections municipales anticipées le 8 septembre 2013 – l’événement n'a pas eu lieu dans la capitale depuis 10 ans. Candidat à sa propre réélection, Sergueï Sobianine a dirigé la mairie de Moscou pendant près de trois ans. Retour sur les grandes lignes de sa gouvernance.

Pouvoir

Gouverneur de la région de Tioumen de 2001 à 2005, poste qui lui a valu la sympathie des habitants de cette ville sibérienne, Sergueï Sobianine a été désigné maire de Moscou en octobre 2010. Sa nomination mettait fin aux 18 ans de règne de son prédécesseur, Iouri Loujkov. Et son premier geste a été de faire le ménage dans les rangs de la mairie : 98 % du personnel de la mairie et 50 % des dirigeants des organes du pouvoir exécutif étaient remplacés dès 2010.Mais le nouveau maire ne s'est pas arrêté à ce remaniement. Désigné par le président (Dmitri Medvedev à l'époque), il devait gagner le cœur des Moscovites. Surtout que ces derniers, selon un sondage du centre Levada cité par Vedomosti, étaient 56 % en 2010 à vouloir conserver Loujkov à la mairie et 28 % à ne pas souhaiter voir arriver quelqu’un d’autre. Pour nouer le dialogue, Sergueï Sobianine a créé un certain nombre de portails interactifs comme Nach gorod, Dorogi Moskvy et Doma Moskvy, sur lesquels les Moscovites peuvent faire part de leurs avis mais aussi de leurs remarques quant aux problèmes qu'ils rencontrent au quotidien.C'est finalement sur le plan urbanistique que Sergueï Sobianine a tourné la page de l'ère loujkovienne, célèbre pour son très haut volume de construction dans la capitale. Ainsi, selon les chiffres de la mairie,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

L'enseignement du tatar n'est plus obligatoire dans les écoles du Tatarstan. Ekaterina Khodjaeva revient sur un bras de fer linguistique.

 

30 novembre 2017

Sous pression, le boulanger homophobe Sterligov revend sa chaîne moscovite

L'entrepreneur super-orthodoxe et ouvertement homophobe German Sterligov a annoncé la revente de ses boulangeries Khleb i sol à Moscou.

 

8 novembre 2017

La bande son de la révolution russe

De la Marseillaise à Hatikvah, quelles étaient les chansons populaires parmi les révolutionnaires russes en 1917 ?

 

27 octobre 2017