S'abonner, c'est soutenir une rédaction indépendante basée à MoscouDécouvrir nos offres

François Fillon : « Écoutez les Russes, ne les rejetez pas »

François Fillon : « Écoutez les Russes, ne les rejetez pas »

Actuellement en visite en Russie, le député de l’UMP et ancien Premier ministre français François Fillon a donné une conférence de presse ce matin du 22 mars à Moscou.Le Courrier de Russie : Vous avez dîné hier avec Vladimir Poutine. Quels thèmes avez-vous abordés ?

François Fillon : J’ai en effet répondu à l’invitation que M. Poutine m’avait adressée il y a déjà plusieurs mois. Je devais le rencontrer en septembre dernier, mais un accident m’a empêché de me rendre en Russie.

Nous avons, avec Vladimir Poutine, noué une relation assez forte, nous avons fait des choses très positives ensemble et les relations franco-russes se sont largement améliorées au cours des cinq dernières années, notamment sur le plan économique.

Un climat de confiance assez solide s'est installé. L'objet de notre réunion était de parler de tout cela, de revenir sur le passé. Mais j’en ai naturellement profité pour évoquer les sujets brûlants de l'actualité sur lesquels la Russie a un rôle essentiel à jouer, et en particulier le dossier syrien.

LCDR : Dites-nous en plus sur le dossier syrien…

F.F. : J’ai répété à Vladimir Poutine ce que je lui disais en novembre 2011 : cette crise, non seulement intolérable sur le plan humanitaire, est en train de menacer toute la stabilité du Proche-Orient en venant s'ajouter à la situation déjà dramatique de l'Irak, à celle très instable de l'Égypte… la liste est longue.

Cette affaire syrienne est une crise majeure qui peut avoir des conséquences sur l'économie mondiale et la situation stratégique. Il faut en parler, il faut trouver une solution pour éviter que l'ensemble de la région du Moyen Orient ne s'embrase. Et je pense, dans ce contexte, qu'il ne sert strictement à rien de porter des jugements sur les approches des uns et des autres.

Les Européens ont leur façon de voir les choses, Poutine a la sienne. On peut toujours les opposer,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné se connecter

Propos recueillis par Jean-Félix De la ville Baugé