Mort d'Alexandre Dolmatov

Mort d’Alexandre Dolmatov : suicide ou complot ?

L’association des avocats de Russie pour le respect des droits de l’homme a publié le 22 janvier un rapport retraçant les cinq derniers jours du membre du parti d’opposition non-officiel Autre Russie Alexandre Dolmatov, qui a été retrouvé pendu le 17 janvier dernier dans sa cellule au sein d’un centre pour demandeurs d’asile aux Pays-Bas. Retour sur les derniers moments de sa vie.

« Lors de l’étude de sa demande d’asile, Alexandre Dolmatov a été placé dans un centre d’accueil pour réfugiés de la ville de Gravendeel, située entre Amsterdam et Rotterdam », a communiqué Girt Atis, directeur du réseau international d’aide aux réfugiés United à l’association des avocats de Russie. D’après ses dires, la procédure entamée initialement pour l’obtention de l’asile politique se serait déroulée normalement.

Mais au début du mois de décembre 2012, les services migratoires néerlandais ont déclaré non recevable la demande du jeune russe, au motif que sa « vie n’était nullement menacée, sauf par une amende de 500 roubles en Russie ». Ils n’ont pas tenu compte du fait que Dolmatov craignait d’être poursuivi pour « organisation d’émeute » à la suite de la manifestation contre Vladimir Poutine sur la place Bolotnaïa du 6 mai 2012 [18 manifestants sont actuellement en attente de jugement, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Thomas Gras