Vladimir Poutine : commandant d’une armée qui gagne toujours

Le 17 septembre, le président russe a pris part aux exercices stratégiques « Kavkaz 2012 ». Andreï Kolesnikov, envoyé spécial de Kommersant, précise : pourquoi les exercices sont nécessaires ? Comment les parachutistes ne sont pas mort ? Comment les Américains ont perdu ?Le 17 septembre, le président russe a pris part aux exercices stratégiques « Kavkaz 2012 ». L’état-major de commandement des manoeuvres Kavkaz 2012 s’est établi près de Novorossisk. Les exercices ont réuni polygones Proudboï, Kapoustine Iar, Achoulik, Raevskoe, 8 000 personnes, 200 chars de combat, 100 pièces d’artillerie, 10 navires de guerre et Vladimir Poutine.L’état-major vit en démocratie. Les officiers supérieurs conversent avec les soldats en toute simplicité ou, au moins, ne les évitent pas. Sous mes yeux, un général s’est approché d’un soldat et lui a demandé : « Et où fait-on ses besoins ici ? »— Partout !, a répondu le soldat avec assurance.— Partout ?, a répété le général dubitatif.— Précisément !L’officier est parti vers les buissons (et peut-être s’est-il réellement appliqué à faire ses besoins partout), et un autre soldat s’est approché du premier, lui demandant doucement :— Mais il y a des toilettes là-bas, pas loin… tu l’as envoyé où ?!— Je ne sais pas !, a répondu le soldat avec un arrière-goût de défi. C’est pour qui, ça ? Nous n’avons pas été prévenus !Les participants aux exercices ne cachaient pas leur fierté quant au niveau de leur préparation. L’ancien ministre des communications M. Reïman tenait dans ses mains une station radio munie d’une antenne d’un demi-mètre et expliquait à ses collègues :— On peut même appeler par téléphone ! Écouter la radio FM !Au bout de quelques minutes, à en juger par l’air rayonnant avec lequel il a approché son oreille de la station radio,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019