Sergueï Oudaltsov, contre Poutine avant tout

Sergueï Oudaltsov, contre Poutine avant tout

« Peuple de gauche, unissez-vous pour… n’importe qui » n’est pas exactement le discours que l’on attend d’un leader du Front de gauche. Sergueï Oudaltsov, homme politique plutôt discret, est devenu célèbre pour ses actions de lutte contre le pouvoir. Portrait d’un opposant avant tout. Sergueï Oudaltsov, homme politiqueBien avant les protestations qui ont fait suite aux élections du 4 décembre, Le Courrier de Russie rencontrait tout à tour hommes politiques, opposants, experts et députés pour recueillir leurs opinions sur les élections présidentielles à venir. Sergueï Oudaltsov, alors jeune leader du Front de gauche, était donc sur la liste : au mois d’octobre, le rendez-vous été fixé. Pourtant, la veille de l’interview, son portable ne répond plus : il est en prison pour avoir manifesté sans autorisation.A sa sortie quelques jours plus tard, nous fixons un entretien pour le mois de novembre, mais il est de nouveau arrêté juste avant notre entrevue.Comme le veut le dicton « jamais deux sans trois », au mois de décembre, Sergueï est encore interpelé par la police avant notre rendez-vous : « J’ai été arrêté une trentaine de fois rien qu’en 2011. En tout, j’ai passé un an en prison ces cinq dernières années. Le 4 décembre, au matin des élections législatives, j’ai été littéralement enlevé par la police. Dans mon procès verbal, ils reportaient que j’avais été dans des endroits que je n’avais jamais fréquentés, dans un autre temps, un autre monde.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Nina Fasciaux

Dernières nouvelles de la Russie

Jean Malaurie : « Dans ces temps compliqués, il est essentiel que Paris reste unie fraternellement auprès de Moscou »

Jean Malaurie est le premier homme à avoir atteint, le 29 mai 1951, le secteur du Pôle géomagnétique Nord.

 

17 décembre 2015

Germain Derobert : « La Russie est un pays où l’on est en proie à des rencontres qui bouleversent l’existence »

La dernière Grenouille de Nina Fasciaux

 

17 juillet 2015

Catherine Joffroy : « J’ai voulu prendre, à 18 ans, la nationalité soviétique »

"La Russie va surprendre le monde."

 

3 juillet 2015