S'abonner, c'est rejoindre une communauté d'experts et de passionnésDécouvrir nos offres

« Russie Unie : 49,7% » : vous en pensez quoi ?

« Russie Unie : 49,7% » : vous en pensez quoi ?

Victoire mitigée de Russie Unie, retour du parti communiste, recul du parti nationaliste : à quoi ressemblera la nouvelle Douma ? Que penser de ce que certains ont jugé être un vote de protestation, laissant pourtant la majorité des sièges au parti au pouvoir ? Suite aux résultats des législatives, Le Courrier de Russie a demandé à des opposants, partisans, journalistes et experts leur avis sur les élections.

Dimtry Olchansky, Journaliste indépendant et ancien rédacteur en chef de la revue Russkaïa Jizn :« Les résultats des législatives sont très positifs, très intéressants, et assez surprenants. Il se trouve que Russie Unie n’a pas vraiment eu la possiblilité de frauder : je m’attendais à 100% de fraudes, or il n’y en a eu que 50%... Cela est lié à l’augmentation de l’influence de la société civile, que l’on a pu observer à travers un taux de participation s’élevant à 60%. Beaucoup de Russes, autant actifs que passifs politiquement, se sont mobilisés.D’un point de vue européen, procédurier, les élections n’ont évidemment pas été démocratiques. Mais si l’on compare avec nos dernières élections en 2007, alors nous pouvons dire que nous avons eu nos premières élections démocratiques en Russie.Ce n’est pas le parti communiste qui a remporté 20% des voix, mais l’opposition : le KPRF a récolté les votes de ceux qui ne voulaient ni de Russie Unie ni des autres.L’administration présidentielle, qui a beaucoup d’influence au parlement, va désormais être obligée de prendre en compte l’avis d’autres partis que celui de Russie Unie : et c’est évidemment primordial dans l’établissement d’une démocratie.Russie Unie a perdu en popularité, même parmi les masses passives. Avant, il était inenvisageable que la baisse de popularité du parti au pouvoir se reflète dans le résultat des élections et dans les décisions politiques. Dans le système russe, cela a une importance capitale : car ça n’était pas prévisible. »Andreï Dounaïev, leader du parti Juste Cause (0,94% des votes aux législatives): « Nous avons été bien sûr déçus par les résultats car nous n’avons pas passé le seuil des 7% qui permet d’entrer à la Douma.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Propos recueillis par Nina Fasciaux