Chers lecteurs !

Pendant quinze ans, tous les quinze jours, nous avons édité et distribué gratuitement et sans manquement Le Courrier de Russie – un journal de huit, puis seize pages, avec des reportages sur les quatre coins de la Russie, des enquêtes et dossiers qui racontaient l’évolution de la société russe dans toutes ses dimensions.

En quinze ans d’existence, nous n’avons pas reçu un kopeck de la part d’une quelconque autorité publique, ni en France, ni en Russie. Nous ne sommes ni soutenus ni financés par le Kremlin ou l’Élysée. Aucun organisme étatique n’a jamais participé à l’histoire du Courrier de Russie, que nous continuons d’écrire nous-mêmes.

Quinze ans et 332 numéros plus tard, Le Courrier de Russie a décidé de fermer sa version papier et passer à un modèle 100 % payant. La décision est radicale mais essentielle, afin que le journal conserve son indépendance et sa liberté. Les revenus tirés des abonnements devront permettre de couvrir les frais de gestion de la rédaction (huit journalistes et traducteurs, deux IT et trois responsables communication/administration) et coûts techniques divers (serveurs, site et licences diverses). Le Courrier de Russie s’engage, en retour, à rester honnête et consciencieux avec ses lecteurs.

Pour s’abonner, c’est par ici : Je m’abonne