Le Courrier de Russie

« Être russe, c’est avant tout une vision du monde, une idée »

Gely Korjev. Leçon complémentaire. 1992. Institut d'art réaliste russe. Crédits : korzhev.com.swtest.ru

Deux visions du monde s’affrontent aujourd’hui en Russie. Nous publions deux interviews dissonantes, qui illustrent ce combat. Retrouvez l’autre ici.

Une nouvelle chaîne câblée doit commencer de diffuser en Russie en août 2015. La télévision conservatrice russe Raketa compte cinq fondateurs : les deux écrivains Zakhar Prilepine et Sergueï Loukianenko, le journaliste Nikolaï Gastello, et les deux acteurs Mikhaïl Poretchenkov et Ivan Okhlobystine. Ce dernier explique à Lenta.ru qui sont les conservateurs russes et pourquoi ils ont besoin de leur propre chaîne télévisée.

Lenta.ru : Vous dites que Raketa sera destinée à la « partie conservatrice » de la société russe : qui sont ces gens ?

I.O. : Il ne faut pas croire – les conservateurs ne sont pas des êtres maussades et bornés, attachés à des traditions patriarcales et rejetant toute idée progressiste. Ce sont des gens ordinaires, habitués à fonder leurs opinions sur leur propre expérience et celle de leur entourage. Ce sont des gens instruits – simplement las du chaos qui règne aujourd’hui dans la sphère médiatique.

Vous savez, la majorité des êtres humains sont conservateurs. Je pense que vous l’êtes aussi. Je doute que vous vous passionniez pour la pédophilie ou des choses du même genre…

Lenta.ru : Mais pourquoi créer une nouvelle chaîne ?

I.O. : Le monde évolue à un rythme effréné, et la Russie aussi. Elle se positionne désormais tout à fait différemment dans le monde. Mais notre télévision, elle, ne bouge pas. Chaque chaîne vise un segment étroit de téléspectateurs, répartis en fonction de leur âge, de leurs intérêts et de leurs passions. Mais aucune n’offre d’espace à la discussion polémique, à des informations objectives, impartiales.

La télévision russe propose de nombreux films, séries et émissions de qualité. Mais il y a aussi des cochonneries, du type Dom 2 [émission de téléréalité russe où les candidats construisent une maison et cherchent l’amour, ndlr], qui ne présentent pas le moindre intérêt pour nos enfants. Pourtant, elles nous sont imposées par le biais de ce puissant instrument. C’est pourquoi, selon moi, notre mission est de faire contrepoids à la partie libérale de la société, représentée par certains médias de masse, afin d’atteindre une forme d’équilibre [voir l’encadré sur les libéraux et les patriotes, ndlr]. Cet équilibre que l’orthodoxie appelle la « voie impériale ». Nous voulons proposer une chaîne universelle qui servira d’espace de polémique pour tous les individus sensés.

Lenta.ru : Des chaînes telles Rossiïa, Pervy Kanal et Zvezda (chaîne du ministère de la défense) ne partagent-elles pas votre vision des choses ? […]