Le Courrier de Russie

Vladimir Pozner : « Supprimer Nemtsov ne pouvait que nuire à Poutine »

Le célèbre animateur de la télévision russe, Vladimir Pozner, réfute la thèse selon laquelle Vladimir Poutine et son entourage sont impliqués directement ou indirectement dans le meurtre de l’opposant Boris Nemtsov, tué vendredi 27 février au soir, en face du Kremlin.

Vladimir PoznerБ Crédits: Augustas Didzgalvis

Quand Boris Nemtsov a été tué, je n’étais pas en Russie. Pendant la journée et demie qui a suivi son meurtre et durant laquelle j’étais à l’étranger, j’ai eu l’occasion de voir ce que les chaînes de télévision américaines, anglaises et françaises racontaient à propos de son meurtre. Elles ne disaient qu’une chose : directement ou indirectement, il s’agit de l’œuvre de Vladimir Poutine. C’est lui, ses disciples, qui ont tué le leader de l’opposition Boris Nemtsov et ils l’ont fait la veille de la Marche anti-crise. Il n’y a pas eu une seule voix discordante et pas une seule voix pour en douter non plus.

En regardant tout cela, j’ai pensé que si quelqu’un avait prévu d’abîmer davantage l’image de la Russie à l’étranger (et pour la grande majorité, Poutine et la Russie sont une seule et même chose, comme l’illustrent les articles du type « La Russie a déclaré la guerre à l’Ukraine », « La Russie pourrait couper le gaz à l’Occident », etc.), il n’aurait pas imaginé meilleur scénario.

Je suis catégoriquement en désaccord avec ceux qui insinuent que l’assassinat de Nemtsov est directement ou indirectement l’œuvre de Poutine et du pouvoir et je suis en désaccord avec ceux qui lancent des slogans comme « Aujourd’hui, c’est Nemtsov – demain, ce sera toi ». Sans entrer ni dans les questions morales, ni éthiques, je voudrais attirer l’attention de tous sur le fait que Boris Nemtsov a depuis longtemps cessé de représenter une quelconque menace pour Poutine et son entourage. Oui, il était l’une des figures les plus en vue de l’opposition, mais l’opposition en Russie est négligeable. Si on suppose que Poutine est un homme prudent, intelligent, clairvoyant et pesant froidement les avantages et les inconvénients – et c’est ainsi que le considère le monde entier – supprimer Nemtsov n’avait non seulement aucun sens, mais au contraire, ne pouvait que lui nuire – ce qui a été le cas.

Cependant, je doute fort que ce terrible meurtre soit l’œuvre d’opposants politiques de Poutine, même si le choix de lieu du meurtre – près de la Place Rouge et du Kremlin – ne peut être une coïncidence.

Qui est derrière cet assassinat ? Je ne le sais pas. Et je ne vais pas spéculer. Pour moi, la question reste ouverte et le restera tant que cet assassinat ne sera pas totalement élucidé, et qu’il persistera des doutes.

Je ne pense pas qu’il soit ici important d’exprimer son sentiment par rapport à Boris Efimovitch – un homme avec un charme rare, courageux, chaleureux et de talent. Je le connaissais, mais pas intimement, nous nous appréciions l’un l’autre. Mais cela n’a aucune importance pour personne, excepté pour moi. Je suis infiniment désolé pour lui. Et, de tout mon cœur, j’adresse mes condoléances à ses proches.