Le Courrier de Russie

« Ya ne ponedelnik » : nous avons passé le test de culture russe à l’obtention du visa de travail

Depuis le 1er janvier 2015, tout immigré désirant vivre et travailler en Russie doit passer un examen de langue, d’histoire et de droit russes. Notre journaliste Thomas Gras, migrant endurci, a participé à l’une des premières sessions prévues par cette nouvelle législation.

Etudiants étrangers devant l’Institut Pouchkine à Moscou. Crédits : Laura Legeay

« Vous êtes des pionniers » : ces quelques mots prononcés par notre formateur en législation russe, un enseignant russe d’une cinquantaine d’années, avaient de quoi gonfler le moral des troupes. Nous sommes à trois jours de l’examen, mi-février, et peu d’informations circulent sur son déroulement.

Certains immigrés européens, sûrs d’eux, s’amusent, racontent que « le copain d’un pote, qui ne parle presque pas russe, l’a passé en janvier les doigts dans le nez ». D’autres cowboys pensent qu’il suffira de venir et signer, point.

La vérité est quelque part entre les deux. La Russie est une fausse méchante. Elle prend un malin plaisir à vous faire souffrir en amont – comme lors de la demande de visa avec ses règles d’impression sans marges et ses documents « originaux-certifiés-tamponnés-pas-signés-et-au-stylo-noir » – puis vous ouvre les portes de son territoire sans trop poser de questions. Ce test de culture ne fait pas exception.

Dans la liste des questions d’entraînement, l’éventail des connaissances requises est aussi large que le pays : « Un étranger peut-il se déplacer librement en Russie ? », « Quelles sont les raisons qui peuvent justifier l’annulation d’un mariage? », « Qui a remporté la bataille de Borodino? » (attention à la réponse…). Pour se retrouver finalement, le jour J, face à un bref QCM d’une dizaine de questions par matière. Trente minutes, montre en main.

Aucun doute sur le public cible. Vous vous retrouvez, dès les trois premiers exercices d’écoute, dans la peau d’un certain Makhmoud, originaire du Kirghizistan, venu en/dans/sur [rayer les réponses incorrectes] Russie pour travailler. L’épreuve de grammaire vous fait ensuite un brin de morale – « C’est plus simple de trouver du travail à Moscou, si/comment/que tu parles bien russe » -, puis l’on vous demande de remplir une candidature pour un emploi de caissier ou vendeur dans un supermarché discount.

Espérons que les 4,5 millions d’immigrés originaires d’Asie centrale apprécient autant la plaisanterie que la dizaine de candidats français, privilégiés, présents dans les locaux de la CCI France Russie. Fruit du hasard ou clin d’œil à notre promotion, les armoiries de la France faisaient partie des trois propositions de réponse à la question sur l’emblème russe. Semblait-il, du moins, car l’impression était si noire et illisible que l’examinateur a fini, gentiment, par nous donner la bonne réponse.

Vous l’aurez compris, cette nouvelle formalité ne constitue en rien une nouvelle barrière à l’entrée en Russie. Notre sympathique professeur de législation russe n’avait d’ailleurs pas caché son opinion sur le sujet. A 4 900 roubles [environ 68 euros] le test du permis de travail et 5300 roubles [74 euros] celui du titre de séjour, le budget russe peut se frotter les mains : en 2014, un peu plus de deux millions d’étrangers ont fait une demande pour ces documents.

Tentez votre chance en passant un examen blanc page 2 !

Grammaire russe

  • Он работает … стройке.

(А) в

(Б) на

  1. Москва – столица … .

(А) России

(Б) Россия

(В) Россию

  1. Я хочу работать здесь, … у меня хорошая зарплата.

(А) потому что

(Б) поэтому

(В) как

Histoire russe

Древняя Русь была государством … .

А) восточных славян

Б) кочевников-тюрков

В) германских племен

Освобождение Москвы от польского войска в годы Смуты произошло в … .

А) 1480 году

Б) 1612 году

В) 1812 году

Первым руководителем СССР был … .

А) В.И. Ленин

Б) И.В. Сталин

В) Л.И. Брежнев

Législation russe

Отметьте изображение российского герба.

После приезда в Россию иностранец должен встать на учет по месту пребывания в течение … .

А) 5 рабочих дней

Б) 7 рабочих дней

В) 10 рабочих дней

Иностранный гражданин, который зарегистрирован в РФ в качестве индивидуального предпринимателя, … .

А) не может нанимать (принимать на работу) иностранных граждан

Б) может нанимать (принимать на работу) иностранных граждан, если имеет разрешение

В) может нанимать (принимать на работу) не более десяти иностранных граждан

Réponses : Б, А, А, А, Б, А, В, Б, Б.

Plus d’informations et de questions relatives au test à l’obtention du visa de travail ici