L’hymne russe : seuls moi et mon cheval

L'essayiste Dmitri Sokolov-Mitritch fustige, dans une colonne publiée sur le portail orthodoxe Praroslavie.ru, l'hymne russe actuel. 
Vous ferez de moi ce que vous voudrez, mais je n'apprécie pas l'hymne russe actuel. J'aime mon pays, mais l’hymne – je le tolère. Je trouve ça extrêmement vexant qu'un pays aussi beau ait un hymne aussi bureaucratique et sans âme. En 14 ans d'existence de cet hymne, je n'ai pas vu une seule personne qui aurait pleuré en le chantant. [L’hymne russe actuel reproduit la mélodie de l’hymne soviétique, avec des paroles réécrites par Sergueï Mikhalkov, qui avait aussi rédigé celles du précédent, ndlr]Mais récemment, mon ami anglais James m'a consolé :– Tu sais, franchement, « God save the Queen » est aussi une merde sans pareille. Non, mais écoute : « Ô Seigneur, notre Dieu, surgis ! Disperse ses ennemis ! Et fais-les chuter ! Humilie leurs complots ! » Non, mais c'est quoi, ce délire ! Rien à voir avec « Land of Hope and Glory » !..Là, James fait la tête de quelqu'un à qui l'on montrerait un panier rempli de chatons et, en s'envolant dans les aigus, se met à vociférer quelque chose sur la Jérusalem que la brave et laborieuse nation anglaise édifiera sans faille sur la terre pluvieuse et bénie.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Souvenirs rock
du « pays des merveilles »

La chanteuse et productrice américaine Joanna Stingray, figure clef de la scène rock soviétique underground de la fin des années 1980, a fréquenté les artistes les plus emblématiques de la période, de Viktor Tsoï (chanteur du groupe Kino) à Boris Grebenchtchikov (musicien et compositeur de Kino, Aquarium).

 

17 mai 2019

Postface au 70e anniversaire de l’OTAN

Pour Sergueï Karaganov, président honoraire du Conseil de politique extérieure et de défense, influent think-tank russe de relations internationales, il est temps que l'OTAN trouve une raison d'exister autre que la menace, selon lui fabriquée, que ferait peser la Russie sur la sécurité du continent européen.

 

14 mai 2019

Mezen : un village
au chevet de son hôpital

À Mezen, petite ville du Grand Nord russe, les retraités se sont organisés pour financer la rénovation de l’hôpital municipal. Un reportage du magazine Ogoniok.

 

12 avril 2019