Moscou des années 1990. Archives/ réseaux sociaux

Les années 90 ou le triomphe de la démocratie

« Une ère de liberté et de folie » : les années Eltsine en Russie avaient aussi leur côté obscur, dont on ne parle pas assez. Le rédacteur en chef adjoint de la revue Rousskiï Reporter Dmitri Sokolov-Mitritch tente de rétablir la justice.C’était l’année 1993, j’avais 18 ans, je vivais en foyer étudiant, j’allais tous les week-ends chez mes parents en banlieue de Moscou et j’en rapportais deux sacs de pommes de terre, que nous avions pu faire pousser l’été précédent dans le potager. Ces pommes de terre, nous les mangions, mes amis et moi, avec du corned-beef que Sacha, mon voisin de chambre, qui venait de la ville de Riajsk, rapportait de chez sa famille. Ce corned-beef, les membres de la famille de Sacha le recevaient en guise de salaires.Les rues centrales des grandes villes n’étaient plus que de gigantesques marchés. Les usines tombaient en ruines à vue d’œil. Il n’y avait plus que dans le secteur privé qu’on recevait régulièrement des salaires normaux, de 150 ou 200 dollars. Dans les entreprises publiques, les gens touchaient 15 ou 20 dollars – et ils les attendaient pendant des mois. Les retraites étaient misérables, et il fallait aussi les attendre de plus en plus longtemps.Puis, c’était l’année 1997, j’avais 22 ans et je suis allé en reportage dans le village de Lavrenti, région de Tchoukotka. Les éleveurs de rennes locaux n’étaient plus payés depuis trois ans.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019

Prenez soin des hooligans !

Depuis près de vingt ans, à Saint-Pétersbourg, le cirque Upsala tire de la rue des adolescents à problèmes pour leur faire jouer des spectacles présentés en Russie et en Europe. La vocation du projet, affirment ses concepteurs, est artistique avant d’être sociale, même si le travail réalisé dans ce domaine est colossal.

 

31 mai 2019

Mai 1989, Gorbatchev à Pékin : Deux dragons dans un nid d’hirondelle

Il y a trente ans, le 14 mai 1989, le dernier président de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev, arrive à Pékin, au beau milieu des manifestations étudiantes qui se tiennent place Tian’anmen.

 

24 mai 2019