fbpx
Moscou des années 1990. Archives/ réseaux sociaux

Les années 90 ou le triomphe de la démocratie

« Une ère de liberté et de folie » : les années Eltsine en Russie avaient aussi leur côté obscur, dont on ne parle pas assez. Le rédacteur en chef adjoint de la revue Rousskiï Reporter Dmitri Sokolov-Mitritch tente de rétablir la justice.C’était l’année 1993, j’avais 18 ans, je vivais en foyer étudiant, j’allais tous les week-ends chez mes parents en banlieue de Moscou et j’en rapportais deux sacs de pommes de terre, que nous avions pu faire pousser l’été précédent dans le potager. Ces pommes de terre, nous les mangions, mes amis et moi, avec du corned-beef que Sacha, mon voisin de chambre, qui venait de la ville de Riajsk, rapportait de chez sa famille. Ce corned-beef, les membres de la famille de Sacha le recevaient en guise de salaires.Les rues centrales des grandes villes n’étaient plus que de gigantesques marchés. Les usines tombaient en ruines à vue d’œil. Il n’y avait plus que dans le secteur privé qu’on recevait régulièrement des salaires normaux, de 150 ou 200 dollars. Dans les entreprises publiques, les gens touchaient 15 ou 20 dollars – et ils les attendaient pendant des mois. Les retraites étaient misérables, et il fallait aussi les attendre de plus en plus longtemps.Puis, c’était l’année 1997, j’avais 22 ans et je suis allé en reportage dans le village de Lavrenti, région de Tchoukotka. Les éleveurs de rennes locaux n’étaient plus payés depuis trois ans.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Société

Mezen : un village
au chevet de son hôpital

À Mezen, petite ville du Grand Nord russe, les retraités se sont organisés pour financer la rénovation de l’hôpital municipal. Un reportage du magazine Ogoniok.

 

12 avril 2019
International

Nikolaï Patrouchev : « Les sanctions occidentales nous stimulent »

Nikolaï Patrouchev est le secrétaire du Conseil de sécurité de Russie. Dans l'une de ses rares interviews, accordée au journal Izvestia, il expose le point de vue de Moscou sur une série de grandes questions internationales.

 

8 avril 2019
International

Damanski
Le souvenir russo-chinois à ne pas réveiller

Il y a un demi-siècle, en mars 1969, l’île Damanski (dans la région du Primorié) était le théâtre d’un conflit armé entre l’URSS et la Chine. Ce litige frontalier a redessiné en profondeur les grandes alliances internationales, notamment en engageant un rapprochement entre la Chine et les États-Unis.

 

25 mars 2019