La libération de Khodorkovski vue par les Russes

Le 20 décembre, le président russe Vladimir Poutine a accordé par décret la grâce présidentielle à l'ex-directeur de la compagnie pétrolière Ioukos, emprisonné depuis 2003 pour fraude fiscale, escroquerie et blanchiment d’argent. L'ancien oligarque a quitté sa prison de Carélie le jour même et s'est envolé pour l'Allemagne. Le Courrier de Russie a rassemblé des opinions de personnalités russes sur l’événement.

« La petite pause dans les répressions de Beria »

Allez, soyez franc (avec vous-mêmes au moins) : quand Poutine a annoncé son intention de gracier Khodorkovski, vous avez senti remuer en vous un sentiment de chaleur à son égard (de Poutine, je veux dire).Et voilà ! Moi aussi, ça m’a remué !Ce que je peux être primitif ! Que je suis facile à attendrir… Ça me rappelle la petite pause dans les répressions de Beria des années 1939-40…

Alfred Kokh, homme politique, manager médiatique

« Dix ans, il l’a attendue, cette résignation »

Khodorkovski, c’est le scoop de la décennie !Personne n'a posé de question sur Khodorkovski à Poutine en conférence de presse. Et donc, c'est lui-même qui a lancé aux journalistes, à la sortie, sa bombe médiatique sur la libération.Visiblement, Khodorkovski n'a pas tenu face à la menace d’une troisième accusation. Après dix ans derrière les barreaux, la perspective d’encore un emprisonnement l’a effrayé. Et c’était précisément l’effet recherché par les rumeurs lancées sur la possibilité d’une troisième accusation. Faire peur à Khodorkovski au point qu’il demande sa grâce.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Selected by Vera GAUFMAN

Dernières nouvelles de la Russie

Natura Siberica : des cosmétiques sibériens à la conquête de l’Europe

« J’estime qu’avant de se lancer sur le marché d’un pays, il faut en étudier la culture et proposer un produit tenant compte des spécificités nationales. »

 

2 juillet 2015

Alex Yocu : « Je n’ai même pas fini de lire le mode d’emploi de mon appareil photo »

Rencontre avec le photographe russe Alex Yocu

 

4 mars 2015

Gonzague de Pirey : « Nous sommes en Russie pour longtemps »

Saint Gobain : "Nous sommes convaincus du potentiel de ce marché, et nous continuerons donc de nous y développer"

 

3 mars 2015