De la liberté d’être sauvage

 « En tant que voyageur, alpiniste, il est évident que ces espaces de sauvagerie, de virginité absolues m’attirent. En France, la moindre montagne est pitonnée, balisée, cartographiée. Ici, on échappe encore à tout ça : on peut faire ce qu’on veut. Les choses sont encore possibles. Il y a moins d’entrave législative à l’existence. »C’est ainsi que Sylvain Tesson m’avait raconté en quoi, comme le disent de nombreux Français en Russie, ici – « la terre est vivante », « le ciel plus grand », et « la liberté, les Russes l’ont en eux ».

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Nina Fasciaux

Dernières nouvelles de la Russie

Jean Malaurie : « Dans ces temps compliqués, il est essentiel que Paris reste unie fraternellement auprès de Moscou »

Jean Malaurie est le premier homme à avoir atteint, le 29 mai 1951, le secteur du Pôle géomagnétique Nord.

 

17 décembre 2015

Germain Derobert : « La Russie est un pays où l’on est en proie à des rencontres qui bouleversent l’existence »

La dernière Grenouille de Nina Fasciaux

 

17 juillet 2015

Catherine Joffroy : « J’ai voulu prendre, à 18 ans, la nationalité soviétique »

"La Russie va surprendre le monde."

 

3 juillet 2015