L’islam, la guerre et les Français

Dans son éditorial, Inna Doulkina, rédactrice en chef du Courrier de Russie, exprime le sentiment d’un grand nombre de Russes sur les attentats du 13 novembre.Vous croyez que les islamistes cherchent à vous effrayer ? Non, ils ne cherchent qu’à vous exterminer. Et ils se fichent de savoir si vous continuez d’aller en terrasse, au match ou en boîte. Si vous le faites, fiers et contents de vous - tant mieux pour eux, vous leur faciliterez la tâche. Ils reviendront vous y assassiner. Et si vous vous retranchez dans vos appartements – qu’à cela ne tienne : ils enfonceront vos portes et vous assassineront chez vous, avec vos vieux, vos gosses et vos poissons rouges.Parce qu’ils ne veulent pas se venger de vous, vous faire perdre courage ou vous rééduquer – ils veulent simplement que vous cessiez d’exister, tels que vous êtes. Parce que pour eux, vous êtes indignes de vivre. Et que vous tuer leur garantit un accès direct à leur monstre divin auquel vous ne croyez pas – mais c’est votre problème, car ils y croient, eux.Par vos messages pleins d’émotion et vos manifestations de solidarité, vous tentez de leur dire quelque chose. Que vous n’avez pas peur, qu’ils n’auront pas votre haine. Vous essayez d’entrer en dialogue avec eux, de leur exprimer vos sentiments, de toucher leur cœur, d’interpeller leur humanité.Vous vous dites que pour en arriver là, ils ont certainement dû avoir une enfance très difficile : ils ont forcément été maltraités, humiliés, battus, abusés. Ils n’ont jamais été réellement aimés, on les a empêchés de grandir. Et maintenant, pauvres gosses, ils n’ont que ce recours de déferler leur haine sur un monde qui les a si cruellement rejetés. C’est notre faute, s’ils en sont là aujourd’hui, vous dites-vous. Presque malgré vous, vous tentez sinon de justifier leurs actes, du moins de les comprendre.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Inna Doulkina

Dernières nouvelles de la Russie

Arythmie : à voir pendant la Semaine du cinéma russe à Paris

La Semaine du cinéma russe vient d’ouvrir à Paris. Si vous n’aviez qu’un film à voir, optez pour Arythmie de Boris Khlebnikov.

 

9 novembre 2017

Que reste-t-il de 1917 ?

Le centenaire de la révolution, en Russie, est tout sauf une grande fête. Le temps des parades et des festivités collectives est révolu.

 

7 novembre 2017

« Notre mission est la promotion de la littérature russe à l’étranger »

Plus de 40 œuvres d'auteurs russes ont été publiées en français grâce à l’Institut de la traduction. Le directeur explique ce projet.

 

31 octobre 2017