Combien de temps l’Europe et la Russie croient-elles pouvoir jouer à qui perd gagne ?

Comment les Ukrainiens ont-ils pu organiser la Coupe d'Europe de football et s'entretuer d'un an sur l'autre ? Parce que le pays est en faillite ; et parce que les Ukrainiens ne croyant pas pouvoir s'en sortir par eux-mêmes, une moitié rêve de liberté et d'opulence et voit l'Europe comme un pays de cocagne, tandis que l'autre veut encore croire dans l'ordre et la puissance de la Russie. Dans les deux cas, erreur !Au bord de la noyade, l'Ukraine espère se sauver en s'accrochant à l'Europe ou à la Russie. Peut-être l'Ukraine devrait-elle simplement songer à nager toute seule ?La Providence aidant, et la place étant soudain libre, peut-être les Pussy Riot auraient-elles pu montrer le bout de leur nez sur la place Maïdan (place de l'Indépendance). Mais déesses ou prêtresses sans foi, ni loi, en trois mots, tout est dit. No show.Le problème de l'Ukraine, c'est que personne n'en veut. Ni l'Europe, ni la Russie car l'Ukraine est trop grosse pour pencher sans danger d'un côté ou de l'autre.Comparable en superficie (603 700 km2) et en nombre d'habitants (49,9 millions) à la France (641 185 km2 et 63 millions d'hab.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Jean-Luc Pipon

Dernières nouvelles de la Russie

Ukraine, Irak, Gaza : bonne rentrée !

Un été de plus qui se termine. Qu'en restera-t-il ?

 

28 août 2014

La justice française ou l’amour vache

"Ici comme ailleurs, la Russie se construit dans l'adversité et difficile de dire si c'est à la lettre ou plutôt dans l'esprit"

 

18 juillet 2014

La France va-t-elle inventer le 14 juillet flottant ?

Il faut changer le monde avant qu'il n'ait complètement rétréci.

 

3 juillet 2014