Cérémonie d'ouverture des JO de Sotchi. Crédits : RIA Novosti.

Sotchi : la Russie termine première

Nous avons tellement pris l’habitude de perdre que, quand nous remportons une victoire, nous avons un mal fou à y croire. Parce que non, nous ne nous y attendions pas. Même dans nos rêves les plus beaux, nous n’imaginions pas que la Russie remporterait 33 médailles dont 13 d’or lors de ces JO de Sotchi, et qu’elle occuperait la première place sur le podium des nations.La dernière fois que la Russie avait terminé première au tableau des médailles, c’était en 1994, à Lillehammer. Mais personne n’était dupe alors : cette victoire, c’était le chant du cygne de la vieille école soviétique, déjà agonisante. C’était l’époque où le gouvernement de Eltsine a quasiment cessé de financer le sport. Où les écoles sportives ont fermé. Où les entraîneurs sont partis en masse aux États-Unis, suivis par les athlètes les plus prometteurs. L’époque où les enfants se sont désintéressés du sport pour découvrir le monde magique des jeux vidéo, qui leur était jusque là inconnu. Et rien d’étonnant à ce que, depuis, la Russie n’ait fait que décliner. À Nagano, en 1998, elle est arrivée troisième, à Salt Lake City, cinquième, à Turin, cinquième aussi pour toucher le fond à Vancouver – onzième.Ces vingt dernières années ont failli parvenir à nous faire croire que gagner,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Inna Doulkina

Dernières nouvelles de la Russie

Arythmie : à voir pendant la Semaine du cinéma russe à Paris

La Semaine du cinéma russe vient d’ouvrir à Paris. Si vous n’aviez qu’un film à voir, optez pour Arythmie de Boris Khlebnikov.

 

9 novembre 2017

Que reste-t-il de 1917 ?

Le centenaire de la révolution, en Russie, est tout sauf une grande fête. Le temps des parades et des festivités collectives est révolu.

 

7 novembre 2017

« Notre mission est la promotion de la littérature russe à l’étranger »

Plus de 40 œuvres d'auteurs russes ont été publiées en français grâce à l’Institut de la traduction. Le directeur explique ce projet.

 

31 octobre 2017