Crédits: thenation.com

Et le « Russian bashing », c’est pas bientôt fini ?

Non, l’esprit gaulois – vif, incisif, toujours prêt à la riposte – n’est pas mort. Le monde entier a pu s’en convaincre en voyant les Français réagir à une série d’articles critiques à l'égard de leur mère patrie, publiés récemment dans la presse anglo-saxonne.À peine une journaliste américaine s’était-elle permise de douter de l’efficacité de la politique économique française que toute la presse nationale s'est appliquée à chercher les « mille et une erreurs » dans son article et de dénoncer une entreprise de « French-bashing ».Dans la série d'articles en question, la France est effectivement raillée, dénigrée, humiliée. Le phénomène prend une telle ampleur que même l’ambassade de France en Grande-Bretagne se mêle au combat. En réponse à un article paru dans un quotidien gratuit, la mission diplomatique à publié sur son site officiel un démenti détaillé, point par point. La France se défend, et c’est très bien. Cela prouve qu’il existe encore des valeurs auxquelles elle tient, et pour lesquelles elle est prête à lutter. Mais ce serait encore mieux si cette histoire pouvait lui servir de leçon : ça ne vous plaît pas, hein, qu’on vous pointe vos faiblesses,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Inna Doulkina

Dernières nouvelles de la Russie

Arythmie : à voir pendant la Semaine du cinéma russe à Paris

La Semaine du cinéma russe vient d’ouvrir à Paris. Si vous n’aviez qu’un film à voir, optez pour Arythmie de Boris Khlebnikov.

 

9 novembre 2017

Que reste-t-il de 1917 ?

Le centenaire de la révolution, en Russie, est tout sauf une grande fête. Le temps des parades et des festivités collectives est révolu.

 

7 novembre 2017

« Notre mission est la promotion de la littérature russe à l’étranger »

Plus de 40 œuvres d'auteurs russes ont été publiées en français grâce à l’Institut de la traduction. Le directeur explique ce projet.

 

31 octobre 2017