Au Mali, la liberté est au bout du fusil

Russes, Français, Maliens sont cousins, sinon tous frères. Malgré les nombreuses tentatives pour nous faire croire que certains hommes pourraient être différents des autres, depuis les Espagnols au XVIème siècle, en passant par les marxistes, les nazis jusqu’aux homosexuels, nous ne sommes que des humains tous semblables.Et l'histoire montre qu'il n'y a pas un peuple plus avancé que l’autre. Les Grecs, les Romains, les Incas ou les Mongols. Tous ont brillé et un jour disparu. A cela, une simple et bonne raison : l’existence des peuples est plus une affaire d'inertie que de volonté. D'abord, parce que lui étant difficile de vivre seul et de se connaître, l'homme s'intéresse moins à sa propre destinée qu’à la comparaison avec ses semblables. Ensuite, parce que la vie est limitée et que les générations se renouvellent sans cesse. L'humanité est une succession de peuples qui, pris deux par deux et de façon juxtaposée, diffèrent bien peu les uns des autres. Mais, croyant sans doute que leur identité en dépend, les peuples cultivent souvent plus leurs différences que ce qu’ils ont en commun. Au point d’éliminer tout un peuple, comme au Rwanda, il y a déjà presque vingt ans.Famine, épidémies, avidité, religion, impérialisme, idéologie : les causes des guerres sont multiples. Fort de la guerre qu’ils se livrèrent aux XIVème et XVème siècles et qui dura plus de cent ans, Français et Anglais restent champions en la matière.Aujourd'hui, c'est le Mali qui occupe le devant de la scène. La menace des islamistes d’Ansar Dine et du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) n'est pas nouvelle, mais prend un nouveau tour médiatique depuis que la France a soudainement répondu à l'appel du président malien Dioncounda Traoré. Geste de fraternité, défense de la démocratie, lutte contre le terrorisme, post-colonialisme. Pourquoi la France intervient-elle et si vite ?La réponse n’est pas si facile et mérite au préalable qu’on fasse un bref inventaire des forces en présence.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Jean-Luc Pipon

Dernières nouvelles de la Russie

Ukraine, Irak, Gaza : bonne rentrée !

Un été de plus qui se termine. Qu'en restera-t-il ?

 

28 août 2014

La justice française ou l’amour vache

"Ici comme ailleurs, la Russie se construit dans l'adversité et difficile de dire si c'est à la lettre ou plutôt dans l'esprit"

 

18 juillet 2014

La France va-t-elle inventer le 14 juillet flottant ?

Il faut changer le monde avant qu'il n'ait complètement rétréci.

 

3 juillet 2014