Comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer Poutine

Les élections ont eu lieu. A bientôt soixante ans, Владимир Владимирович Путин a été élu dès le premier tour. Surpris ? Relisez notre dernier éditorial. C’est moins la cuisson que la préparation qui compte pour faire un bon пельмень (s. pelmen, pl. pelmeni). Rouler, couper, remplir, plier et pincer la pâte pendant des heures tout en chantant, racontant des histoires et en buvant aussi de la vodka. C’est ça la politique russe. Après Борис Николаевич le tribun débonnaire, encore et toujours Влади́мир Влади́мирович le stratège. Les ayatollahs de la démocratie gloussent. A quoi bon juger. La Russie n’a que vingt ans. Où en était la France vingt ans après 1789 ? Un Napoléon tout puissant, se couronnant empereur en 1804, rétablissant la censure et les prisons d’Etat (1810) avant de créer les Sapeurs-pompiers de Paris (1811) et de mener la funeste campagne de Russie (1812).Et Vladimir Poutine est assurément moins omnipotent ou belliqueux que Napoléon. Qu’a-t-il fait en dix ans ? A l’intérieur de la Russie, il a navigué entre fans de Docteur Folamour2, idéalistes passionnés par Retour vers le futur3 et démocrates dépressifs nourris à Beregis avtomobilya4. A l’extérieur, il a marqué son territoire et s’est montré tâtillon sur les alliances et le droit international.
Je vais répondre à une question qui, au fond de la salle, ne m'a pas été posée.Charles de Gaulle 
Poutine a fait preuve de pragmatisme mâtiné de cynisme. A l’exception des « chiottes » tchétchènes, « l’ex-Président, ex-Premier ministre, Président » préfère en effet la boutade limite sarcasme aux propos tonitruants style pompier toujours en vogue en France (il suffit de voir Hollande en campagne). Encore une fois la différence entre les pelmeni et les nouilles.Mais comme notre journal est plus qu’un livre de cuisine et que la société russe nous intéresse autant qu’une bonne bouffe entre copains (ce n’est pas peu dire), ce numéro du Courrier de Russie s’intéresse à Poutine tel qu’il est et pour cela,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Jean-Luc Pipon

Dernières nouvelles de la Russie

Ukraine, Irak, Gaza : bonne rentrée !

Un été de plus qui se termine. Qu'en restera-t-il ?

 

28 août 2014

La justice française ou l’amour vache

"Ici comme ailleurs, la Russie se construit dans l'adversité et difficile de dire si c'est à la lettre ou plutôt dans l'esprit"

 

18 juillet 2014

La France va-t-elle inventer le 14 juillet flottant ?

Il faut changer le monde avant qu'il n'ait complètement rétréci.

 

3 juillet 2014