Un soft power droit au but

Lors de la rencontre organisée le jeudi 18 avril dernier, au Kremlin, avec les dirigeants de grandes entreprises françaises, Vladimir Poutine a évoqué, à la surprise générale, l’intégration d’un club français de hockey sur glace au championnat russe (KHL). Une proposition qui a moins à voir avec le sport qu’avec la politique.

Kaliningrad, le 20 juillet 2018. La Coupe du monde de football organisée en Russie et remportée par la France est terminée depuis quelques jours. Dans l’exclave russe située entre Lituanie, Pologne et mer Baltique, Vladimir Poutine rencontre des responsables de la sélection nationale, des hauts fonctionnaires et des bénévoles afin de dresser un premier bilan de la compétition. Le président russe est enthousiasmé par les chiffres qu’on lui présente : la Coupe du monde 2018 est la plus rentable de l’histoire. Selon les premières estimations, la Fédération internationale de football (FIFA), organisatrice de l’événement, a réalisé un bénéfice net de 5 milliards de dollars, et la Russie, de 3 milliards. C’est la première fois qu’un pays organisateur construit ou rénove entièrement douze stades pour la compétition, pour une facture moyenne de 380 millions de dollars par chantier.

Il est très vite apparu que la Coupe du monde n’améliorerait en rien les relations entre la Russie et les pays occidentaux.

Plus important encore, la Russie a accueilli un nombre record de visiteurs étrangers (près de 3,5 millions de touristes, soit trois fois plus que prévu). Grâce à eux, le seul secteur des services a augmenté son chiffre d’affaires de plus d’1,5 million de dollars. Un afflux de visiteurs rendu possible par la suppression des visas pour les supporters munis d’un billet. Le système de « passeport du supporter » (ou FAN ID), prolongé jusqu’à la fin de l’année 2018 après la réunion de Kaliningrad,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Boris Iounanov

Dernières nouvelles de la Russie

Nominations à la tête de l’UE :
Moscou jugera sur pièces

Au terme de plusieurs jours d’âpres discussions, les chefs d’État et de gouvernement des vingt-huit membres de l’Union européenne se sont accordés sur les nominations aux postes clefs de l’institution. À Moscou, les réactions sont plutôt réservées.

 

10 juillet 2019

L’affaire Ivan Golounov :
un tournant politique

Accusé de trafic de drogue et arrêté le 6 juin dernier, le journaliste d’investigation Ivan Golounov a été libéré cinq jours plus tard. Une décision sans précédent, prise dans l'urgence par le Kremlin, et qui répond à l'ampleur de l'indignation suscitée par l'affaire dans la société russe.

13 juin 2019

Forum économique de Saint-Pétersbourg
Les investisseurs aiment le calme

Les affaires aiment la discrétion, le calme et la sérénité. Les bons entrepreneurs le savent : le commerce s’épanouit uniquement quand le temps est au beau. Si un pays veut attirer des investisseurs, il doit émettre des signaux positifs.

6 juin 2019