Lettre aux Gilets jaunes

Chers Gilets jaunes,Je voudrais commencer par vous souhaiter de joyeuses fêtes de fin d'année. Croyez bien que nous sommes nombreux, ici, à penser à vous et à partager votre allégresse, car sachez-le, en Russie, nous suivons votre mouvement avec beaucoup d’intérêt.

Douce France

Cela vous étonnera sans doute, mais vous êtes régulièrement montrés en exemple dans les médias. De manière générale, la télévision publique russe aime à critiquer et à moquer l’Europe. Je pense même que, si vous pouviez voir les reportages diffusés et les débats entre « experts » proposés à votre sujet, il vous prendrait aussitôt l’envie de plier bagage et de quitter à jamais la douce France.Si vous regardiez la télévision russe, vous sauriez ainsi qu’il n’y a plus que des migrants qui habitent votre pays. Vous découvririez aussi qu’on ne trouve plus, de Lille à Marseille, l’ombre d’un hétérosexuel, et que, dès l’école primaire, les cours sur la tolérance et l’égalité entre les sexes ont remplacé l’enseignement des mathématiques et de la grammaire.
« On nous explique que votre démocratie tant vantée est devenue en réalité une dictature libérale. »
À en croire les médias publics russes, les agriculteurs français sont ruinés depuis que la Russie ne leur achète plus de fromages en réaction aux sanctions économiques et financières prises par l’Union européenne contre Moscou. On ne manque pas non plus de nous expliquer que votre démocratie tant vantée est devenue en réalité une dictature libérale, et qu’il ne reste plus qu’un leader politique honnête en France : Marine Le Pen.Enfin, il paraît que, dans votre grande majorité, vous nous enviez, mais que vous êtes bien trop fiers pour l’avouer.

Bienveillances policières

Le mouvement des « Gilets jaunes » a ajouté un élément nouveau à cette vieille rengaine : les médias sous le contrôle du pouvoir nous abreuvent aujourd’hui de passages à tabac de manifestants par des policiers français.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Ivan Davydov

Dernières nouvelles de la Russie

Pouvoir, société, médias :
Ce que révèle l’affaire Golounov

Moscou, début juin 2019. La police arrête le journaliste d'investigation Ivan Golounov pour « trafic de stupéfiants ». Aussitôt, le média en ligne pour lequel il travaille, Meduza (basé en Lettonie) dénonce une détention politique, liée au travail de Golounov – et, concrètement, à un article en cours d'écriture sur le partage mafieux du « business des pompes funèbres » dans la capitale russe. La rédaction du site en appelle à la solidarité de tous les confrères du journaliste pour poursuivre son enquête et promet qu’elle sera menée à terme.

 

15 juillet 2019

Affaire Kommersant :
Le retour de la censure ?

Le 20 mai dernier, le journaliste Ivan Safronov et le rédacteur en chef adjoint de la rubrique Politique, Maxim Ivanov, étaient licenciés – officiellement, « à l’amiable » – du célèbre quotidien russe Kommersant.

 

3 juin 2019

Le grand hiver politique
du Premier mai

En Union soviétique, où, dès les petites classes, le cours d’histoire narrait la lutte immémoriale des travailleurs pour leurs droits, chaque écolier devait connaître sa leçon sur le 1er mai par cœur…

 

30 avril 2019