Autant en emporte le bus

Je me demande si les chauffeurs de taxi et de bus ont conscience d’être, pour les étrangers, presque des emblèmes nationaux, étant souvent les premiers sujets d’observation du touriste curieux.La première fois que je tentai de prendre un bus en Russie, je tombai sur un chauffeur tout à fait énigmatique. Lorsque je lui demandai s’il desservait l’arrêt auquel j’essayais de me rendre, il me répondit dans un bougonnement plein de mystère :« J’en sais rien. Vous n’avez qu’à monter, vous verrez bien. »Paradoxalement, ce flegme va avec une impatience qui excède toute limite, surtout de vitesse. La conduite à Moscou est un sport particulier : les conducteurs téléphonent au volant, les chauffeurs de taxis règlent leur GPS et étudient la carte du trajet tout en s’insérant distraitement sur des voies rapides, font demi-tour au milieu d’une avenue, s’insultent, klaxonnent, multiplient les embardées et les queues de poisson.Une spécificité russe est ce minibus répondant au nom doux et imprononçable de marchroutka,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Marguerite Sacco

Dernières nouvelles de la Russie

Drôles de mariages en Russie

Dans les jours qui viennent, une drôle d’affaire sera jugée dans le Kouzbass, en Russie : il y a deux ans une enquête criminelle a été ouverte contre une employée du bureau d’enregistrement des mariages (« le ZAGS »), qui avait marié, la veille de sa mort et sans son consentement, un homme complètement plongé dans le coma.

 

19 juin 2019

Symboles de Russie

Les Russes célèbrent aujourd’hui la « Journée de la Russie ». Il s’agit d’une fête récente ‒ elle fut instituée en 1992 ‒, qui n’est pas vraiment marquée par des traditions précises à la différence d’autres événements de l’année. Malgré cela, elle est, comme ses semblables, l’occasion de pavoiser les rues. Drapeaux russes, aigles bicéphales, campagnes publicitaires en costumes traditionnels, rien ne manque.

 

12 juin 2019

Fumer en Russie

Vendredi dernier, nous célébrions la « Journée mondiale sans tabac ». À cette occasion, Nikolaï Guerassimenko, membre de la Commission de Santé à la Douma, a fait une déclaration pour le moins étonnante lors d’une conférence de presse : « Je m’effraie tout particulièrement de voir que les jeunes s’éloignent de la manière traditionnelle de fumer... »

 

5 juin 2019