Les drôles d’inventions des Russes

Savez-vous que le mot « robot », si répandu aujourd’hui, vient du slave ? La diffusion planétaire d’un mot de cette origine est un fait suffisamment rare pour qu’on le souligne : c’est l’écrivain tchèque Karel Čapek qui, en 1920, l’invente et en fait le titre d’une de ses pièces de théâtre. Ce néologisme est dérivé du mot « rabota », que les russophones connaissent bien : « travail », voire « corvée ». Rabota est lui-même formé sur rab, « l’esclave » : bref, un robot, c’est une machine corvéable, qui fait la besogne à votre place. (Attention, il n’a aucun rapport avec le rabot, quant à lui apparenté à l’anglais rabbit en raison de son manche dépassant comme une oreille de lapin !)Que le robot trouve son origine dans le lexique slave ne m’a pas trop surprise,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Marguerite Sacco

Dernières nouvelles de la Russie

Symboles de Russie

Les Russes célèbrent aujourd’hui la « Journée de la Russie ». Il s’agit d’une fête récente ‒ elle fut instituée en 1992 ‒, qui n’est pas vraiment marquée par des traditions précises à la différence d’autres événements de l’année. Malgré cela, elle est, comme ses semblables, l’occasion de pavoiser les rues. Drapeaux russes, aigles bicéphales, campagnes publicitaires en costumes traditionnels, rien ne manque.

 

12 juin 2019

Fumer en Russie

Vendredi dernier, nous célébrions la « Journée mondiale sans tabac ». À cette occasion, Nikolaï Guerassimenko, membre de la Commission de Santé à la Douma, a fait une déclaration pour le moins étonnante lors d’une conférence de presse : « Je m’effraie tout particulièrement de voir que les jeunes s’éloignent de la manière traditionnelle de fumer... »

 

5 juin 2019

Brèves de bibliothèques

La Russie célébrait, lundi dernier, sa Journée nationale des bibliothèques. Il arrive souvent que des établissements profitent de cet anniversaire pour organiser un « grand pardon », et laisser à ceux qui ont un livre en retard depuis plusieurs semaines la possibilité de le rapporter sans risquer de pénalité… une sorte d’amnistie des lecteurs fautifs, qui tranche avec la sévérité caractérisant habituellement ces lieux solennels.

 

29 mai 2019