Le Courrier de Russie

Pourquoi les Russes sont toujours tristes

Il y a environ deux ans, Valentina Matvienko, la présidente du conseil de la Fédération de Russie, avait proposé de créer un ministère du Bonheur, ce qui avait interloqué nombre d’internautes étrangers. Mme Matvienko citait en exemple l’Arabie saoudite, arguant qu’un citoyen heureux avait moins de chances de devenir terroriste. Le cahier des charges était simple : n’importe quelle décision pourrait être prise, « tant qu’elle rendait le citoyen heureux » (interfax.ru, 13 avril).

Pour autant, ce qui apparaissait à certains Occidentaux comme une lubie farfelue, et à d’autres comme une dérive totalitaire, a sans doute inquiété les Russes pour des raisons totalement différentes. M’est revenu en mémoire, à la lecture de cette interview, […]