Le Courrier de Russie

La forêt ivre et la cité engloutie

La Russie, en tant que plus vaste pays du monde, recèle une impressionnante proportion de lieux étonnants qui ravissent les passionnés du dark tourism. Les immenses chantiers soviétiques, parfois abandonnés du jour au lendemain, n’y sont d’ailleurs pas pour rien, et on ne compte plus les bases militaires désertées et autres villes fantômes. Le trou creusé dans le sol jusqu’à douze kilomètres de profondeur au nord d’Arkhangelsk, que j’ai évoqué dans une précédente chronique, est un des exemples de ces chantiers laissés de côté : une fois que la vis se fut tordue, on vissa une plaque au-dessus du forage pour le fermer, et le reste fut laissé tel quel. […]