fbpx

Comment (ne pas) se faire comprendre en russe

À un moment de mon apprentissage du russe, j’avais trouvé une méthode en apparence infaillible pour me faire comprendre même lorsque je manquais de vocabulaire : prononcer un mot français avec un accent russe. Croyez-le ou non, ça fonctionne avec des exemples très étonnants. Ma première expérience fut faite sur le mot « cortège », et je lançai avec un peu d’appréhension un koRRtèj tous R roulés, pour voir le miracle s’opérer sous mes yeux ébahis : ce mot existait bien en russe.Il faut cependant en user avec modération, voire méfiance. J’ai d’ailleurs rencontré une Russe qui avait la même méthode pour s’exprimer en français, et parlait par exemple toujours d’un « plat » pour désigner une robe, qui se dit en russe platié : je vous laisse imaginer les quiproquos.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Marguerite Sacco

Dernières nouvelles de la Russie

Société

Le sens de la fête

Les Russes ont le sens des festivités, c’est indéniable ; il y a trois ans, la mort d’un autochtone achevé par sa fête d’anniversaire qui durait depuis… huit jours m’avait rappelé d'autres anecdotes.

 

24 avril 2019
Société

Collectionneurs étranges de Russie

J’ai parlé récemment, dans un article sur les jeux étonnants ou morbides des enfants russes, de ce petit garçon qui collectionnait les annonces nécrologiques pour en faire des tickets de rationnement et jouer à l’épicerie ; il s’en est fallu de peu que je n’embraye, alors, sur d’autres collectionneurs loufoques parmi ses compatriotes, car il y en a… Je vais donc pouvoir le faire cette semaine.

 

17 avril 2019
Société

Frères et sœurs

Nous célébrons aujourd’hui la Journée mondiale des frères et sœurs, et c’est l’occasion idéale pour se remémorer cette incroyable brève lue un jour dans la presse russe : Région d'Ivanovo. Il se dispute avec sa sœur pour un oreiller, elle l'attaque à la hache.

 

10 avril 2019