Bataille de vers

C’est peu de dire que les Russes prennent la poésie au sérieux : un ami prénommé Egor m’avait conviée à une bitva stikhov, une « bataille de vers », sorte de joute oratoire entre deux concurrents qui récitent des poèmes. La bitva se tenait dans un amphithéâtre de la grande université Lomonossov de Moscou, où des portraits de poètes avaient été accrochés un peu partout pour l’occasion.Egor arrive en sautillant dans un pantalon trop court retenu par des bretelles, ses cheveux blonds dressés sur la tête comme un personnage de dessin animé. Viktor, son adversaire, le suit. Je l’avais déjà entendu, lors d’un récital, dire pendant trois quarts d’heure un poème sur Lénine d’une voix de stentor. Grand, fort, imposant, il vous ferait presque trembler. Il se place tout naturellement derrière la haute chaire de bois, laissant Egor debout, seul, sur l’estrade, face à l’auditoire, tel un condamné que l’on s’apprête à pendre, et invite tout le monde à s’asseoir. Je prends place au troisième rang.« Merci à tous d’être venus à notre bataille de vers ! » commence-t-il.De l’autre côté de l’estrade, Egor l’écoute en silence, triturant nerveusement ses boutons de manchette.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Marguerite Sacco

Dernières nouvelles de la Russie

Symboles de Russie

Les Russes célèbrent aujourd’hui la « Journée de la Russie ». Il s’agit d’une fête récente ‒ elle fut instituée en 1992 ‒, qui n’est pas vraiment marquée par des traditions précises à la différence d’autres événements de l’année. Malgré cela, elle est, comme ses semblables, l’occasion de pavoiser les rues. Drapeaux russes, aigles bicéphales, campagnes publicitaires en costumes traditionnels, rien ne manque.

 

12 juin 2019

Fumer en Russie

Vendredi dernier, nous célébrions la « Journée mondiale sans tabac ». À cette occasion, Nikolaï Guerassimenko, membre de la Commission de Santé à la Douma, a fait une déclaration pour le moins étonnante lors d’une conférence de presse : « Je m’effraie tout particulièrement de voir que les jeunes s’éloignent de la manière traditionnelle de fumer... »

 

5 juin 2019

Brèves de bibliothèques

La Russie célébrait, lundi dernier, sa Journée nationale des bibliothèques. Il arrive souvent que des établissements profitent de cet anniversaire pour organiser un « grand pardon », et laisser à ceux qui ont un livre en retard depuis plusieurs semaines la possibilité de le rapporter sans risquer de pénalité… une sorte d’amnistie des lecteurs fautifs, qui tranche avec la sévérité caractérisant habituellement ces lieux solennels.

 

29 mai 2019